#100 check-list SEO - série de cases avec une coche rouge et un marqueur rouge flou en arrière plan

Votre checklist SEO indispensable pour bien démarrer l’année

En début d’année c’est le bon moment pour travailler sur vos perspectives, votre activité et vos outils. Et l’un de vos outils les plus précieux (après vous-même !) c’est votre site internet. Encore faut-il que celui-ci tienne la route ! Je vous propose donc de dérouler avec moi cette petite checklist SEO, histoire de faire le point sur le sujet.

Si vous faites partie de celles et ceux qui gèrent eux-mêmes leur site WordPress, cette check-list devrait vous fournir une base solide pour pouvoir améliorer votre référencement naturel (ou SEO – Search Engine Optimization) de manière autonome, en utilisant principalement des outils gratuits ou peu coûteux.

Et bien évidemment, si vous butez sur des difficultés pour lesquelles vous ne trouvez pas de réponses en ligne ou sur des forums/groupes Facebook, ou si avez peur de faire des bêtises en mettant les mains dans le cambouis, contactez-moi et voyons cela ensemble.

 

 

A quoi sert une checklist SEO ?

Une checklist de ce type va jouer un rôle essentiel dans la réussite de votre stratégie de référencement en vous fournissant une feuille de route claire et concise pour optimiser votre site web.

Primo, elle permet de s’assurer que les bases du référencement sont bien couvertes, en identifiant les aspects techniques, de contenu et de structure qui impactent votre classement dans les moteurs de recherche.

Ensuite, elle vous donne une liste d’actions concrètes à effectuer, et dans l’ordre. Afin de prendre les mesures nécessaires pour améliorer les performances de votre site, et ne pas oublier d’éléments cruciaux dans le processus d’optimisation.

C’est donc vraiment un guide pratique de recommandations et de bonnes pratiques.

Tous les propriétaires de sites, même novices en matière de référencement naturel, devraient régulièrement effectuer cet exercice de contrôle. 

➡️ A la clé, une amélioration progressive mais significative des positions de votre site sur les moteurs de recherche. Ce qui conduit de manière mécanique à une augmentation du trafic organique que vous recevez, ainsi que de la notoriété de votre marque.

Enfin, une checklist SEO est un outil évolutif et adaptable qui peut être ajusté en fonction :

  • des changements dans les algorithmes des moteurs de recherche
  • des tendances de votre marché
  • et bien sûr des besoins spécifiques de votre site

 

🔥 A revoir au besoin : Les bases du SEO et Le lexique français du SEO

 

Ma checklist SEO pour améliorer votre visibilité en ligne

Je vous ai concocté cette infographie pour avoir une vue d’ensemble sur la méthode à suivre. A la suite, je détaille point par point les sujets et les tâches.

 

Infographie Gimme Social Web - une checklist SEO qui décrit les étapes à suivre pour optimise le référencement naturel de son site

 

1/ Effectuer un audit SEO de l’existant

  • Faire un état des lieux
  • Avoir des mesures de départ
  • Etablir une To-Do-List

Pourquoi c’est important ? L’audit SEO d’un site permet de comprendre ses forces et ses faiblesses et identifie les points à améliorer pour optimiser son référencement en ligne.

Vous aurez une vision claire de l’état actuel de votre site internet et une bonne perspective des actions à entreprendre pour améliorer votre présence en ligne.

✅ Si vous êtes un·e fidèle de mon blog, vous devez déjà connaître l’une de mes maximes favorites : « Ce qui ne se mesure pas ne s’améliore pas« . Se lancer tête baissée dans l’optimisation SEO sans savoir d’où l’on part est contre-productif : on ne peut pas constater d’évolution.

Comment on fait ? De nombreux outils vont vous permettre d’analyser les différentes facettes de votre site, y compris les aspects techniques, le contenu, les liens, etc. La plupart de ces outils vous indiqueront des opportunités d’amélioration que vous pourrez effectuer vous-même.

📌 Quels outils utiliser ? Google Analytics et Google Search Console pour commencer, Ubersuggest, Screaming Frog, SEMrush pour aller plus loin.

 

Mon conseil : Ne cherchez pas à vous lancer dans des optimisations trop complexes ! Vous verrez plus bas que de nombreuses actions sont tout à fait à votre portée. Commencez par les bases qui suivent. Et checklist SEO ou pas, restez sur des métriques simples ; ces outils sont très puissants, on a vite tendance à se laisser enivrer par la magie des chiffres ou des courbes…

 

 

2/ Travailler sur vos mots-clés

  • Etudier ceux de la concurrence
  • Elargir le champ sémantique
  • Chercher des mots-clés de longue traîne

Pourquoi c’est important ? Les mots-clés constituent la base absolue de toute stratégie de référencement. Si vous ne travaillez pas là-dessus, inutile d’aller plus loin !

✅ En comprenant les mots-clés pertinents pour votre secteur et en les intégrant de manière stratégique ET naturelle dans votre contenu, vous augmentez vos chances d’apparaître dans les résultats de recherche pour votre audience cible.

Comment on fait ? Analysez les mots-clés utilisés par vos concurrents pour identifier les opportunités manquées et élargir votre champ sémantique.

Cherchez des mots-clés de longue traîne (expressions de plus de 4 à 5 mots) pour vos articles de blog. Ajoutez aussi à votre checklist SEO le search vocal, de plus en plus utilisé.

📌 Quels outils utiliser ? Google Search, AnswerThePublic, Ubersuggest, Google Keyword Planner, SEMrush. A ce stade, ChatGPT peut aussi être de bon conseil…

 

Illustration concept SEO : 3 lettres différentes décorations
Photo de Merakist sur Unsplash

 

Mon conseil : Faites marcher votre tête ! Commencez par avoir une connaissance parfaite de votre marché et de vos clients. Faites-les parler, écoutez-les, mettez-vous à leur place et comprenez ce qu’ils vont écrire sur les moteurs de recherche pour VOUS trouver en ligne.

 

3/ Revoir l’architecture de votre site

  • Examiner le parcours client
  • Structurer les pages et les catégories du blog
  • Vérifier la structure des urls

Pourquoi c’est important ? Une architecture bien pensée facilite la navigation pour les visiteurs ET pour les moteurs de recherche. Une bonne structure de site aide à mieux organiser le contenu et à améliorer l’expérience utilisateur.

Et surtout, elle renforce la pertinence de votre site pour les requêtes de recherche.

✅ Si en pratique tous les visiteurs qui arrivent sur votre site repartent immédiatement (= gros taux de rebond) cela veut dire qu’ils n’y trouvent pas ce qu’ils sont venus y chercher. Et ça, Google le voit et déteste !

Comment on fait ? 

  • Analysez le parcours client sur votre site pour identifier les points de friction et les zones d’amélioration
  • Structurez vos pages et catégories de manière logique et intuitive, en veillant à ce que la navigation soit fluide
  • Vérifiez vos URL : elles doivent être conviviales, courtes, descriptives, avec les bons mots-clés.

 

Exemple pour l’article que vous êtes en train de lire :

Si j’avais laissé WordPress écrire seul l’url de cet article, j’aurais obtenu exactement cela : /votre-checklist-SEO-indispensable-pour-bien-demarrer-l-annee/

C’est long, compliqué, limite confus pour Google ! De plus, ici la temporalité n’a que peu d’importance : on peut faire un audit SEO quand on veut, et pas seulement en début d’année. 

En réalité pour moi ici c’est l’intention de recherche de l’internaute qui compte. En effet il veut un outil pratique pour l’aider.

Mon article répond donc précisément à ce besoin. Dans le même temps, mon titre quant à lui est compris entre 50 et 75 caractères ce qui est une longueur optimale. J’ai donc modifié l’url de cet article pour obtenir : /checklist-SEO-indispensable/

 

📌 Quels outils utiliser ? Google Analytics pour l’analyse du parcours client. Screaming Frog pour l’analyse de la structure des URL.

 

Mon conseil : Là encore, c’est beaucoup de bon sens. Faites tester votre site par le maximum de monde possible et recueillez leurs avis. Et pas QUE sur le côté design, limite on s’en fout ! Votre site peut être magnifique, s’il ne convertit pas, il ne sert à rien.

 

4/ Améliorer vos contenus

  • Supprimer / actualiser les pages obsolètes
  • Améliorer les contenus (rédaction, mise en forme, images)
  • Optimiser les titres, métas, balises

Pourquoi c’est important ? Un contenu médiocre pénalise votre classement dans les moteurs de recherche. De manière générale, en optimisant votre contenu, vous maintenez la pertinence de votre site et vous renforcez son autorité dans votre domaine.

Cela passe par l’optimisation des titres, méta-descriptions, et différentes balises. Mais aussi par des contenus agréables à parcourir…

✅ Identifiez aussi les pages qui ciblent les mêmes mots-clés ou sujets. Fusionnez-les pour éviter toute confusion pour les moteurs de recherche. Sinon, ceux-ci ne sauront pas les classer correctement.

Comment on fait ? Passez en revue toutes les pages de votre site et identifiez celles qui sont obsolètes ou peu performantes. Supprimez-les (sans oublier les redirections !) ou mettez-les à jour avec du contenu frais et actualisé (c’est pourquoi Wikipédia se classe si bien).

Ajoutez au besoin de nouveaux visuels en les optimisant proprement.

📌 Quels outils utiliser ? Google Analytics ou Ubersuggest pour l’analyse de la performance du contenu. Yoast SEO, Rank Math, ou autres plugins pour l’optimisation SEO.

 

Mon conseil : Dites-vous que le contenu est TOUJOURS roi. Alors donnez tout pour rédiger le mieux possible ! Et attention à ne pas vous laisser trop séduire par ChatGPT. L’animal demande à être bien dressé pour être performant.

Sachez que vous devrez toujours le corriger si vous voulez que VOS contenus se distinguent de l’océan immense des contenus désormais générés par des AI qui ont envahi le web…

 

🔥 L’indispensable à connaître : Les mots de transition Yoast 

 

GSW - Agence Digitale à Paris - Une expertise large et des services personnalisés pour donner aux petites marques et aux jeunes entreprises les moyens de briller sur le web

 

5/ Optimiser vos images

  • Nettoyer les images en doublon ou inutilisées
  • Optimiser : taille, nom, titre, balise ALT
  • Installer un compresseur d’images

Pourquoi c’est important ? Les images sont un élément clé et font beaucoup pour le design et l’expérience sur un site internet. MAIS elles peuvent  aussi l’alourdir énormément !

En les optimisant, vous améliorez la vitesse de chargement de votre site, ce qui permet un meilleur classement dans les moteurs de recherche.

Et surtout ne fait pas fuir l’utilisateur dès son arrivée chez vous…

✅ Les internautes sont de plus en plus impatients et ne supportent plus d’attendre…

Amazon le sait bien : le géant du e-commerce a calculé que 1 seconde de temps de chargement en plus pourrait lui faire perdre 1,6 milliards de $ de ventes chaque année !

Comment on fait ? Passez en revue toutes les images de votre site et supprimez celles qui sont en doublon ou inutilisées. Puis optimisez la taille, le nom, le titre et la balise ALT de chaque image pour les rendre plus pertinentes pour les moteurs de recherche.

Pour finir, utilisez des plugins de compression d’images pour réduire la taille de vos fichiers image. Et passez-les en format WebP (hautement recommandé par Google vu que… c’est le sien. Ben voyons)

📌 Quels outils utiliser ? Google PageSpeed pour évaluer d’abord la performance des images. Ensuite Smush, TinyPNG ou Imagify pour les compresser sans compromettre la qualité.

 

📌 2 ajouts à cette checklist SEO :

Mon conseil n°1 : si vous avez beaucoup d’images, mettez en place au plus vite un organisateur de médias type FileBird (mon chouchou !) et ensuite RANGEZ vos petites affaires ! Classement par pages, puis par article, vous verrez très vite les doublons ou les images qui ne servent plus. Absolument indispensable en e-commerce notamment.

Mon conseil n°2 : Ne vous reposez pas sur la technique en vous disant que votre compresseur d’images va se taper tout le boulot à votre place ! Que vous avez forcément besoin d’un CDN (Content Delivery Network), ou d’un serveur toujours plus performant… Mettez aussi en place des process pour le traitement et le chargement de vos images et soyez rigoureux / rigoureuse. 

 

🔥 Pour aller plus loin sur le sujet : Comment optimiser vos images pour le web

 

6/ Vérifier la technique

  • Faire les mises à jour et vérifier les liens cassés
  • Mettre en place la sécurité et les sauvegardes
  • Installer des boutons de partage sur les articles de blog

Pourquoi c’est important ? Une base technique solide est essentielle pour un bon référencement, quelle que soit la plateforme utilisée.

Et surtout avec WordPress qui demande à être régulièrement entretenu pour garantir sa fiabilité et sa performance à long terme.

Je suis bien souvent effarée de constater chez mes clients et interlocuteurs que personne ne s’occupe de faire des sauvegardes en interne…

Même si votre hébergeur et/ou votre webmaster promettent de s’en occuper, il en va de la plus élémentaire des prudences d’avoir vous aussi des sauvegardes de votre propre site sous la main !

Comment on fait ? Programmez des sauvegardes automatiques périodiques (ex : hebdomadaires). Juste après, effectuez vos mises à jour : version de WP, thèmes et plugins pour bénéficier des dernières fonctionnalités et améliorations de sécurité.

Vérifiez ensuite si tout s’est passé en ouvrant votre site via la navigation privée.

📌 Quels outils utiliser ?  Google Search Console, Ubersuggest, Screaming Frog pour surveiller les erreurs techniques. Côté plugins : WordFence pour la sécurité, Updraftplus pour vos sauvegardes.

 

Ce n’est pas parce que quelque chose fonctionne qu’il ne peut pas être amélioré

 

Mon conseil : On pense souvent que l’optimisation SEO se limite à tripatouiller la technique. Mais l’objectif reste d’abord d’augmenter votre trafic. Alors pensez aussi – tout bêtement – à permettre aux visiteurs de votre blog de partager vos articles !

 

7/ Structurer l’avenir

  • Etablir un calendrier de contenus à publier
  • Bâtir une stratégie pour les réseaux sociaux
  • Mettre en place une newsletter (ou la relancer)

Pourquoi c’est important ? Optimiser votre contenu existant est important pour améliorer votre classement dans les moteurs de recherche. Mais ajouter régulièrement du contenu frais à votre site c’est encore mieux !

En planifiant à l’avance via un calendrier éditorial (et en le respectant…), vous gardez donc de la cohérence dans vos efforts marketing.

✅ L’actualisation des contenus fait aussi partie des critères importants pour Google dans ses facteurs de réponses. Un site souvent rafraîchi est gage de qualité à ses yeux.

Comment on fait ?

  • Mettez en place un suivi détaillé de votre production de contenus avec des dates de publication régulières (articles de blog, vidéos, infographies, etc.)
  • Développez une stratégie de médias sociaux qui complète votre contenu et engage votre public cible.
  • Considérez aussi  sérieusement l’envoi d’une newsletter régulière pour garder vos abonnés informés et engagés.

📌 Quels outils utiliser ? Trello, AirTable ou ClickUp pour le calendrier éditorial. Buffer ou Hootsuite (ou autres…) pour la gestion des réseaux sociaux. Mailchimp, Mailerlite ou Brevo (ex Sendinblue) pour l’envoi de vos newsletters.

 

Mon conseil : on ne vas pas se mentir, gérer un blog professionnel au long cours – à côté de son activité – c’est du gros taf. C’est bien pour cela qu’il faut s’organiser pour tenir sur la durée : noter/structurer vos idées, planifier, batcher la production. 

 

🔥 Pour en savoir plus : Comment créer un blog professionnel

 

8/ Refaire un audit SEO après !

  • Mesurer les résultats après intervention
  • Procéder aux ajustements nécessaires
  • Choisir les KPIs à surveiller et faire des tests régulier

Pourquoi c’est important ? Réévaluer régulièrement les performances de votre site grâce à cette check-list SEO vous permettra de surveiller les changements dans l’algorithme des moteurs de recherche et les tendances de votre marché.

✅ Vous pourrez comprendre et réagir rapidement si vous constatez des baisses de position dans votre résultats.

Comment on fait ? Reprenez les étapes de votre audit SEO initial en réexaminant chaque aspect de votre site, de la technique au contenu en passant par les performances.

Analysez ensuite les données pour identifier les améliorations nécessaires et ajuster votre stratégie en fonction des résultats obtenus. Et croyez-moi c’est drôlement satisfaisant de voir les points gagnés…

📌 Quels outils utiliser ? Les mêmes que ceux utilisés pour l’audit initial : Screaming Frog, SEMrush, Google Analytics, Google Search Console. GT Metrix, PageSpeed, etc.

 

Mon conseil : Entre-temps, vous aurez mis tout ça sur un tableur (ou pris des captures d’écran). En choisissant bien les KPIs essentielles que vous voulez suivre. Parce qu’observer des évolutions au jour le jour c’est bien, mais conserver un historique des changements c’est mieux.

 

Pour conclure sur cette checklist SEO

En complétant ces différentes étapes dès à présent, vous pourrez entamer cette nouvelle année sereinement, en sachant que votre site Web travaille pour vous, et pas contre vous.

Ce qui est tout de même ce qu’on attend de lui à la base non ?

 

Valérie Bernard
Fondatrice de Gimme Social Web & Le Chemin des Boss

🌟 J’accompagne en priorité les femmes en reconversion qui se lancent dans l’entrepreneuriat. Je les aide à construire leur stratégie digitale et à faire décoller leur nouvelle activité de manière alignée et authentique. Mais vous pouvez aussi me contacter si vous avez de la moustache 😊

  GSW - Agence Digitale à Paris - Une expertise large et des services personnalisés pour donner aux petites marques et aux jeunes entreprises les moyens de briller sur le web

 
❤️ Partagez cet article sur Pinterest ❤️
 
Epingle Pinterest - Gimme Social Web - checklist SEO
  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut