25 Sep, 2018

[LECTURES] Le jour où j’ai appris à vivre

A LIRE
25 Sep, 2018

J’ai eu envie de lire Le jour où j’ai appris à vivre après avoir découvert son auteur Laurent Gounelle, spécialiste des sciences humaines, dans ce TDEx :

 

 

On peut ne pas être totalement d’accord avec les postulats énoncés dans cette conférence, mais là n’est pas mon propos. Moi j’ai bien aimé.

Certes, on aborde encore dans ce bouquin une problématique de développement personnel (oui c’est mon truc en ce moment !) mais de manière romancée cette fois.

C’est important je trouve de varier les genres aussi dans les lectures non ?

 

La trame de l’histoire

En réalité, il n’y a pas qu’une seule histoire, il y en a plusieurs, qui se déroulent en parallèle. Des vies qui se croisent, à San Francisco, en mode chorale comme l’affectionne souvent le cinéma.

Soit dit en passant, ce livre pourrait donner à mon avis une bien jolie romcom sur les écrans.

L’une de ces histoires est plus approfondie que les autres, celle du héros principal, Jonathan. C’est la trame narrative du livre.

Entrepreneur quadragénaire, un divorce en cours, une gamine de 10 ans qu’il ne comprend qu’à moitié. Un type normal qui se donne à fond dans son job. Une personnalité sans flamboyance particulière, mais qui essaye quand même de bien faire les choses.

Quelqu’un comme vouzémoi en fait…

Un type normal à qui un jour une bohémienne annonce “Tu vas mourir” sans plus de précisions ni d’explications.

Je n’irai pas plus loin dans le pitch pour ne pas vous tout dévoiler, mais la vraie question que ce livre va vous poser est “Que feriez-vous si vous étiez à la place de Jonathan ?

 

Se procurer Le jour où j’ai appris à vivre

 

Le jour où j'ai appris à vivre book

 

Pourquoi devez-vous lire “Le jour où j’ai appris à vivre” ?

Vous voulez prendre une bonne leçon de bonheur ? Alors oui, sans hésiter, lisez ce livre !

Sur la base de cette idée forte (à l’annonce de notre mort prochaine, quels seront notre bilan, nos envies, nos regrets ? Et que faire dans l’attente…) et en étayant son propos de nombreuses références à des études et théories scientifiques, Laurent Gounelle apporte des réponses qui peuvent (nous/vous) aider.

Non, il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Non, il n’est jamais trop tard pour s’amender, pour changer les choses, pour (re)découvrir le miracle de la vie, jour après jour. Pour (re)voir la beauté du monde qui nous entoure. Et aussi pour aider les autres.

La leçon personnelle que j’en retire : il est profondément gratifiant d’être un être humain responsable et éveillé au monde.

Je vous souhaite une belle et lumineuse lecture. N’hésitez pas à revenir me dire ce que vous en avez pensé !

 

Se procurer Le jour où j’ai appris à vivre

 

Le jour où j'ai appris à vivre

 

Valérie Bernard
Fondatrice de Gimme Social Web

Si vous achetez ce livre via les liens ci-dessus je suis rémunérée par Amazon, merci.

 

Vous avez trouvé cet article intéressant ?

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez régulièrement des conseils GRATUITS de ce genre pour être meilleur.e dans votre job/life

Vous aimerez lire aussi...

«

Leave a comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *