Le SEO c’est quoi ? Les bases pour démarrer

Un phare sur fond de soleil couchant

Certes, cela fait quelques années maintenant que le terme de SEO commence à être connu du grand public et des entrepreneur.e.s en particulier. Mais là si je vous pose la question directe tout de suite « Le SEO c’est quoi ?« … Etes-vous capable de me l’expliquer ?

Hum… Plus personne ? Spoiler : je m’en doutais

Voilà ; c’est une vraie dérive de l’avalanche d’informations (on dit aussi « infobésité ») que nous recevons d’Internet. On entend et on voit passer beaucoup de choses, mais connu ne veut pas dire forcément compris.

Cet article est donc conçu pour vous permettre de mieux comprendre ce qu’est le SEO.

 

 

Gif Keep it simple

 

Et OUI, je laisse volontairement de côté les trucs (vraiment) trop techniques réservés aux spécialistes. Et que les professionnels du SEO connaissent déjà donc je n’ai rien à leur apprendre.

🔥 A lire aussi sur le sujet : Le lexique de base du SEO

 

Petit préambule

Je rappelle que TOUS les moteurs de recherche (Google, Bing, Ecosia, etc) fonctionnent de la même manière.

Leur rôle est de fournir la meilleure réponse possible à votre requête. Ils doivent donc comprendre ce que vous écrivez (ou prononcez – la recherche vocale est de plus en plus utilisée). Puis traduire votre intention de recherche. Et ils font cela pour vous gratuitement.

Et donc, s’ils font ça TRES bien et qu’ils obtiennent la confiance des internautes, ils peuvent alors proposer aux entreprises et aux marques d’investir dans des campagnes publicitaires. Pour que leurs contenus vous soient montrés en priorité. Je ne rentre pas plus loin dans le détail parce que ceci est très complexe. Mais c’est comme cela que ça fonctionne.

Pour information, le chiffre d’affaires (CA) de Google en 2021 s’est élevé à près de 258 milliards de dollars. Pour un bénéfice de 76 milliards. Et 92% de ce CA provient de la publicité.

Source et en savoir plus sur Google : Cet article de Webrankinfo 

 

 

 

➡️ Alors, le SEO c’est quoi ?

Commençons par la définition purement technique :

Le terme SEO est l’acronyme de l’expression anglaise « Search Engine Optimization » qui se traduit directement en français par optimisation pour les moteurs de recherche. L’autre nom du SEO est le référencement naturel, par opposition au référencement payant, c’est à dire obtenu grâce à des annonces publicitaires.

Le SEO désigne donc l’ensemble des techniques visant à positionner un résultat (site entier, produit, article de blog, page web, application, etc) dans les premiers résultats naturels des moteurs de recherche par rapport à une requête de l’internaute.

Requête qui peut être plus ou moins précise d’ailleurs… Et toute la force du SEO (qui désigne aussi le métier ET le technicien qui l’exerce) est d’arriver donc à comprendre/anticiper les requêtes. Pour que le résultat souhaité s’affiche dans les premières réponses fournies par le moteur de recherche.

 

Nota : on parle en priorité de Google qui représente aujourd’hui en France (et ailleurs…) une part de marché écrasante. Mais bien sûr tout ceci est valable quel que soit le moteur utilisé :

 

Parts de marché des moteurs de recherche en France

Et sur mobile, la part de marché de Google monte à 97,03%…

Source : Oberlo

 

L’avantage énorme du référencement naturel, c’est qu’il peut vous générer du trafic 24/24 et 7/7… Et ce durant des années !

J’ai par exemple sur mon blog 4 articles (dont certains vieux de plusieurs années !) qui m’amènent toujours un trafic monstrueux : près de 73% de la totalité de mon trafic naturel.

🔥 A lire aussi sur le sujet : Les mots de transition Yoast : la liste complète

 

Mais attention ! Rien n’est acquis pour toujours en SEO. Car vos concurrents travaillent activement contre vous. Et de son côté Google met à jour régulièrement ses résultats.

 

➡️ Comment ça fonctionne en pratique ?

En résumé, le SEO consiste à répondre de la meilleure façon possible aux exigences et modes de fonctionnement de Google (qui évoluent régulièrement)

La position de sortie d’un contenu dans la page des réponses (la SERP – voir lexique) est obtenue à partir d’un score de pertinence attribué par l’algorithme du moteur de recherche à ce contenu par rapport à la requête de l’internaute.

L’algorithme de Google prend en compte plusieurs centaines de critères. La nature de ces critères et leur importance dans le résultat de sortie varient dans le temps en fonction :

  • de l’évolution de l’algorithme
  • et de ses mises à jour (on parle de « filtres » déployés – voir lexique)

Ces filtres sont là pour « faire le ménage » régulièrement dans des résultats qui seraient un peu trop artificiellement provoqués par des sur-optimisation du SEO…

Les résultats de sortie vont aussi varier selon le contexte et la nature de la recherche (requête locale, requête image, requête d’actualité, recherche de produit, etc). En fonction, on voit donc sortir plutôt des annonces textes, ou des images, des vidéos, des fiches produits dans Google Shopping…

Ce qui m’amène donc tout naturellement à la suite : la notion d’intention de recherche.

Celle-ci est primordiale pour Google, puisqu’elle correspond à la volonté de l’internaute. Qui de son côté ne la traduit pas forcément comme il faut dans sa demande !

Google doit donc comprendre ce qu’on lui veut.

 

❤️ Partagez cet article sur Pinterest ❤️

Epingle Pinterest SEO c'est quoi

 

➡️ Les intentions de recherche et les requêtes

Vous l’avez sûrement déjà observé : les résultats qui s’affichent ne vont pas être les mêmes selon ce que vous cherchez.

Pourquoi ? Parce que Google distingue différentes intentions de recherche chez l’internaute, et classe en fonction les requêtes qu’on lui formule.

 

Les 5 types de requêtes :

1) navigationnelles

L’internaute cherche précisément un site ou une marque et il tape son nom (ex : YouTube ou Nike) Ou bien il cherche un produit simple mais il sait déjà où il veut le trouver (ex : cravate Amazon). Le seul moyen d’être bien placé sur ce type de requête est donc d’être déjà connu par l’internaute. D’autant que ça n’empêche pas Google de proposer aussi vos concurrents…

Ce qui veut dire pour vous : travail sur la notoriété (via les réseaux sociaux notamment) et sur l’expertise dans votre domaine.

2) transactionnelles

Ici l’internaute souhaite acheter quelque chose, mais ne sait pas encore où le trouver. Ex : acheter ordinateur portable ou vélo pas cher

Ce qui va ressortir là ce seront des résultats commerciaux prêts à la conversion. Typiquement des fiches produits ou des pages de vente. D’où l’importance de les optimiser, même si vous en avez beaucoup…

3) informationnelles

Comme son nom l’indique, l’internaute cherche des informations sur des sujets divers. Ex: recette de tarte aux pommes, comment changer une roue, horaires séances de cinéma, etc

C’est là que les articles de blog, les fiches recettes, les tutos vidéo, etc… vont bien se placer dans les résultats.

4) décisionnelles

Dans ce type de requête, l’internaute est à la recherche de renseignements lui permettant de faire un choix avant son achat.

Là on va retrouver tout ce qui est comparatifs produits, conseils d’experts, voire avis d’influenceurs

5) conversationnelles

Ici on parle des requêtes vocales, via un assistant ou un outil de recherche vocale. Elles ont littéralement explosé ces dernières années : aujourd’hui 20% des recherches sur mobile se font avec la voix, et leur nombre a été multiplié par 35 depuis 2008.

De plus, en moyenne les requêtes vocales comportent 41 mots, contre 4 seulement à l’écrit… Ce qui permet de se positionner en utilisant ce qu’on appelle la longue traîne.

 

Source : Aip-Digital

 

➡️ Les résultats affichés par Google

Comme je viens de l’expliquer dans le chapitre précédent, les résultats affichés vont varier selon le type de requête.

De plus, au fil des ans, Google a beaucoup enrichi la présentation de ses résultats. On en dénombre aujourd’hui 16 formes différentes détaillées dans l’infographie ci-dessous :

Les types de résultats affichés par Google

Source : MOZ (logiciel de SEO)

 

Dans l’ordre de réponse sur la page Google standard vont s’afficher :

  1. les résultats payants obtenus via la publicité Google Adwords ou Google Shopping
  2. un résultat organique mis en avant (qu’on appelle aussi la box Google ou la position zéro) Il est choisi librement par Google, c’est le Graal du SEO ! 
  3. des résultats locaux type liste de commerces, d’entreprises à proximité (présentés sous une carte ou map)
  4. des résultats dit enrichis (à l’aide des Rich Snippets – voir lexique) qui ajoutent des éléments visuels ou d’autres informations à un résultat type produit. Ex : étoiles et nombre d’avis clients, prix du produit, s’il est en stock…
  5. une liste de questions similaires posées
  6. les résultats organiques « classiques »
  7. de nouveau des annonces, puis des requêtes « Recherches associées »

 

Et pour certaines requêtes précises (type lieu, personnalité, film, etc) les résultats pourront encore s’enrichir d’autres éléments provenant du Knowledge Graph (voir lexique) de Google :

  • résultats de la recherche universelle (voir lexique) : vidéos, actualités, carrousel d’images, tweets…
  • réponses directes (appelées answer box). Ex : question sur la météo, une célébrité,…

Tout ceci encore une fois dépend de la requête tapée. Donc TOUS ces résultats ne vont pas forcément s’afficher en même temps !

🔥 A lire aussi sur le sujet : Le lexique de base du SEO. Indispensable !

 

Regardez par exemple la différence de résultats selon que je tape « Christian Dior » ou « Dior » :

 

SEO c'est quoi résultats recherche christian dior     SEO c'est quoi - résultats recherche dior

 

➡️ Alors pour conclure : « Le SEO c’est quoi ? »

Il va sans dire que le sujet est extrêmement vaste et comme je vous l’ai dit, j’aurai l’occasion d’y revenir.

Mais si l’on devait utiliser une image simple pour illustrer l’importance et l’utilité du SEO dans votre stratégie digitale, elle pourrait ressembler à ceci :

 

Une suite de bougies allumées posées au sol

 

Votre site internet ressemble à ceci : une petite boutique située au fond d’une impasse sombre dans une ville immense. Aussi joliment décorée que soit votre boutique, personne ne la voit ni ne passe devant. Le SEO c’est le chemin de lumière que Google va allumer pour éclairer votre rue et conduire les gens jusqu’à l’entrée de votre boutique.

 

L’inconvénient majeur du SEO, c’est que ses effets mettent du temps à arriver… Il faut compter en règle générale de 3 à 6 mois pour bien positionner un contenu dans les résultats, tel qu’un article de blog optimisé.

C’est pourquoi il faut l’inclure au plus tôt dans votre stratégie digitale ! Vous pouvez par exemple lancer très vite la partie blog de votre (futur) site internet. Et ensuite travailler en parallèle à la construction du reste.

La plupart des entrepreneur.e.s malheureusement font le contraire : le site d’abord, et APRES (ou jamais) le blog…

Pourtant, je rappelle qu’il vaut toujours mieux gérer le SEO avant ou pendant la construction de votre site et pas après ! Ensuite, il faudra passer par un audit SEO, et le plus souvent envisager alors une refonte (presque) totale…

🔥 A lire aussi sur le sujet : 5 astuces pour améliorer son référencement (sans être expert !)

 

Voilà ; j’espère que cet article vous aura apporté des éléments de réponse solide à cette question basique « Le SEO c’est quoi ? »

Bien sûr si des choses sont encore floues pour vous, dites-le moi en commentaires ou écrivez-moi.

 

Votre site de vente en ligne ne reçoit pas assez de visites pour vous faire vivre ? Alors discutons-en.

 

Valérie Bernard
Fondatrice de Gimme Social Web & Le Chemin des Boss

Vous avez aimé cet article ?

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez d’autres conseils pour améliorer votre visibilité sur le web.

Le SEO c\'est quoi ? Les bases pour démarrer
«
»

Leave a comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *