Comment trouver un nom de marque fabuleux ?

trouver un nom de marque cover article blog

Ça y est, c’est le grand départ ! Vous en êtes au tout début de votre projet et vous vous demandez comment trouver un nom de marque original. Un peu angoissant n’est-ce pas ? Et pourtant, c’est une étape CLÉ sur votre chemin vers l’entrepreneuriat.

Alors on n’y coupe pas ! On se penche sérieusement sur la question et on met toutes les chances de son côté pour dégoter l’idée du siècle.

🔥 A lire aussi sur le sujet : Le branding – Définition et exemples

 

➡️ Trouver un nom de marque, pourquoi faire ?

Parce que pour démarrer l’histoire d’une marque, c’est essentiel !

N’espérez pas rester dans la mémoire de vos potentiels clients sans un nom vraiment abouti… Il va en découler votre logo, votre image, vos visuels et l’ensemble de votre branding. 

Rappel : le branding est l’ensemble des éléments que vous mettez en place pour que votre marque soit reconnaissable et identifiable

En faisant le bon choix, vous vous assurez de marquer les esprits. Vous délivrez votre objectif à vos prospects. Et, surtout, vous leur donnez une idée précise de ce que vous pouvez leur apporter.

Il faut que votre client comprenne qu’il ne peut pas faire SANS vous. Assurez-vous cependant d’être à la hauteur de ce que vous promettez. Ne vous laissez pas aveugler par un truc qui claque si la promesse vous dépasse. 

De plus, votre nom de marque est aussi l’un des premiers éléments visibles de votre business.

Vous l’utiliserez pour aller vers votre public cible. Il se doit donc d’être puissant, percutant, et impactant

Alors avant tout, soyez aussi sûre d’être vous-même parfaitement au clair avec votre projet. Car votre nom de marque doit être aligné à votre message.

Établissez votre mission et votre positionnement. Si ces différents éléments ne sont pas limpides pour vous, ça ne servira à rien de vous concentrer sur la suite.

En outre, il y a aujourd’hui un élément dont on ne peut pas/plus se passer. Notre ami Google est passé par là… Quand on se lance, le référencement naturel peut être d’un grand secours pour faire connaître son activité.

➡️ Les astuces pour trouver un nom de marque fabuleux

Il existe bien sûr de nombreux professionnels de la communication capables de vous trouver un nom d’entreprise. Vous vous en doutez, cela peut être extrêmement onéreux, comme l’explique cet article de Les Echos.

Mais quand on se lance à titre solo, on ne dispose pas de tels budgets évidemment.

Et puis à ce stade, vous restez la meilleure personne pour trouver le nom de marque qui caractérisera votre business. En cherchant bien, vous devriez pouvoir dénicher un nom vraiment original.

Oui, mais… Original jusqu’à quel point ?

En fait la (bonne) question se pose plutôt en ces termes :

Mon nom de marque doit-il intégrer ou pas les mots-clé de mon activité ?

Pour ou contre les mots-clés dans le nom de marque ?

Honnêtement, je ne vais pas avoir la prétention de vous donner ici une réponse tranchée « Oui » ou « Non » !

Parce qu’il y a énormément de paramètres qui vont rentrer en ligne de compte dans votre recherche de marque. Et là je liste ce à quoi vous allez penser en premier :

  • ce que vous allez vendre : des produits, des services, des conseils ? Au grand public, à des entreprises ?
  • la cible de base : hommes, femmes, mamans, senior, etc ?
  • le secteur d’activité : est-il très concurrentiel ou pas trop ? (ex : dans le secteur de la coiffure, on n’en peut plus des jeux de mots à base de « hair » ou « tif » etc)
  • la géographie : plus on est dans une grande ville, plus on peut tenter des trucs modernes voire « branchés »

 

Mais en tant que professionnelle du SEO, je vous rappelle que votre nom de marque devra se retrouver dans votre NDD (le Nom de Domaine qui servira à héberger votre futur site) et sur vos différents réseaux sociaux.

Donc faites simple si possible. Évitez les longues phrases qui aboutiront à des NDD impossibles avec des tirets partout !

Et ensuite, dites-vous que parfois, la poésie doit céder le pas au pragmatisme (je sais c’est difficile…)

Aujourd’hui, pour trouver son nom de marque, il faut aussi se mettre dans la peau de votre futur client qui va chercher sur Internet le type de solution que vous vendez…

Un nom trop exotique ou trop éloigné de votre métier va peut-être (joliment) vous différencier, mais risque de vous pénaliser à ce niveau.

Car sans gros moyens financiers, vous allez mettre un temps fou à établir votre marque dans l’esprit de votre cible si le SEO ne vous aide pas. Gardez ceci à l’esprit !

Le Chemin des Boss - Formations pratiques au digital

Quelques astuces pour votre recherche :

  • Brainstorming pur : Prenez une feuille et un stylo et laissez parler votre imagination. Tout est susceptible de matcher ! Notez absolument TOUT ce qui vous vient en tête et tout ce que vous aimez. Sans filtres.

Exemple : Adobe provient d’Adobe Creek, la rivière qui coulait derrière la maison de son fondateur.

  • Votre nom ou son diminutif : Pourquoi toujours faire compliqué ? Réfléchissez à vos surnoms actuels ou à ceux de votre jeunesse. Pensez aussi à une abréviation.

Exemples : Adidas (Adolf Dassler) ou McDonald’s (Richard et Maurice McDonald)

  • Une langue ancienne ou étrangère : Un mot prend parfois tout son sens lorsqu’il est traduit dans une autre langue. Le latin est d’ailleurs très réputé pour son impact et sa puissance.

Exemples : Volvo signifie « Je roule » en latin ou Lego vient du danois « Leg godt ».

  • Jeux de mots : Ce sont de très bons alliés. S’ils plaisent, ils restent en tête. Et c’est EXACTEMENT ce que vous cherchez à faire. Amusez-vous avec l’orthographe ou utilisez un jargon familier.

Exemple : La Vache qui rit venant de « La Wachkyrie », vache dessinée sur des camions lors de la Seconde Guerre mondiale.

  • Mode flemme activé : En complément, ou si vous séchez et que vous n’avez pas envie de passer du temps à brainstormer, vous pouvez aussi utiliser un générateur de nom de marque gratuit. Ces outils vous donnent plusieurs possibilités. Vous n’avez plus qu’à piocher et vous inspirer.

➡️ Les aspects juridiques de la recherche de marque

Au moment de créer votre entreprise et d’en trouver sa dénomination, assurez-vous tout de même que votre idée soit bien disponible.

Certes, d’un point de vue légal, cette vérification n’est PAS obligatoire. Cependant, elle est VIVEMENT conseillée, pour 2 raisons essentielles :

En premier lieu, vous serez ainsi sûr.e que personne ne dispose d’un droit antérieur sur ce nom de marque.

Car si tel est le cas, les réels propriétaires peuvent se retourner juridiquement contre vous. Et là ce sont des emm… à n’en plus finir (croyez-en mon expérience !)

En second lieu (et j’en reviens au SEO…) si le NDD correspondant à votre nom de marque est déjà pris, votre entreprise est tout simplement déjà morte avant même de naître.

Donc oubliez votre idée, et retournez brainstormer !

 

En mettant votre business en place, vous pouvez en déposer la marque à l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) quand vous le voulez.

Grâce à ça, vous veillerez à la protection de votre création et vous aurez le monopole de son exploitation durant 10 ans en France. Bien sûr, ce dépôt est renouvelable autant de fois que souhaité. 

Du point de vue du dépôt de marque légal, votre choix doit aussi respecter plusieurs règles : 

  • Ne pas induire le consommateur en erreur
  • Être autre chose qu’un simple terme élogieux tel que « Super » ou « Génial »
  • Ne pas simplement décrire vos produits ou services
  • Ne pas être contraire à l’ordre public (connotation raciste, etc.)

➡️ Comment trouver un nom de marque : mon expérience personnelle

Au cours de mes aventures en tant qu’indépendante, j’ai créé 5 marques.

Et je vous raconte tout ça en détails dans cette vidéo (à voir sur Instagramcliquer sur l’image ci-dessous) et en résumé ci-après :

 

vidéo instagram les noms de marque

1. Flory Story 

En 1992, je me lance dans une franchise de magasins de fleurs et décoration. Je cherche à créer un projet pérenne et à transmettre ma vision. Le premier nom auquel je pense est malheureusement déjà pris.

Flory Story me vient alors en tête. J’ADORE ! Deux ans plus tard pourtant, pour plusieurs raisons, je dépose le bilan de ce bébé, mon premier.

 

3 leçons de cette expérience : 

a) Le nom ne fait pas la réussite de la marque : ce n’est pas parce qu’on trouve quelque chose que l’on pense génial que le business sera florissant. La preuve, Flory Story n’a finalement pas survécu…

b) Il ne fait pas bon d’être trop orgueilleux : on a beau juger notre idée incroyable, on peut vite réaliser que ce n’est pas réellement le cas.

c) Un nom de marque doit être facilement reconnaissable : il faut un pseudonyme lisible, à l’orthographe pas trop compliquée et identifiable pour tout le monde. Flory Story était, par exemple, beaucoup trop anglo-saxon à l’époque. Compliqué à épeler, impossible à mémoriser !

2. et 3. Un Amour de Scrap suivi de Un Amour de Confiture

En 2006, je découvre les plaisirs du scrapbooking. C’est aussi les débuts des plateformes de blogging. J’ouvre mon blog, je crée un atelier, une association, un forum dans la foulée. Je trouve rapidement un nom de business : Un Amour de Scrap.

Vivant en Provence, je rajoute par la suite une autre activité : la fabrication de confitures artisanales mêlant le scrapbooking au packaging de vente. Je l’appelle logiquement Un Amour de Confiture.

3 leçons de cette expérience : 

a) Un nom puissant oblige à être à la hauteur : il faut pouvoir assumer son idée et assurer toute la puissance du pseudonyme qu’on choisit. Donc avec le mot amour, j’utilise un mot puissant qui embarque la clientèle. Une exigence de qualité s’impose.

b) Éviter le trop générique : En prenant quelque chose de déclinable, on risque de croiser d’autres entreprises qui adoptent un nom trop similaire… (Un Amour de Tapis, etc)

c) L’utilisation de la marque prime sur sa protection : À l’époque, je démarre par passion et je n’éprouve pas le besoin de déposer ma marque à l’INPI pour la protéger

Attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas déposer une marque ! Je dis qu’une marque n’a pas FORCEMENT besoin d’être déposée pour exister.

4. Gimme Social Web

En 2012, je décide de laisser tomber le scrapbooking qui ne me nourrit pas, et de me reconvertir dans le marketing digital (c’est ici que vous êtes !) Je me forme et commence en freelance. J’ouvre ensuite ce blog avec l’envie de partager et de transmettre toutes mes compétences dans ce nouvel univers.

Pour trouver ce nom de marque , je brainstorme tranquillement et tombe finalement sur Gimme Social Web

3 leçons de cette expérience : 

a) Oui, il est possible de refaire les mêmes erreurs (grrrr) : Je suis repartie sur un nom à consonance anglo-saxonne. Comme quoi on peut se tromper, penser avoir appris de ses boulettes précédentes et, pourtant, les refaire…

b) Une référence prestigieuse peut être une bonne idée : Gimme Social Web fait clairement référence à la chanson mythique du groupe Abba (un des trucs les plus dansants qui soit…) Un excellent moyen de briser la glace quand on rencontre de potentiels clients !

c) Posséder le nom de domaine prime sur le dépôt à l’INPI : Pour un simple nom de marque, ce n’est pas forcément utile de le protéger via l’INPI. Ça le sera si vous possédez votre propre univers graphique. Aujourd’hui, c’est vraiment le nom de domaine qui prime et qui fait autorité.

5. Le Chemin des Boss

Avec le temps et l’expérience, je démarre le coaching et j’y prends goût. Je développe alors ma propre plateforme d’accompagnement pour les entrepreneurs. Le nom Gimme Social Web n’est pas un nom de marque assez ciblé pour ce nouveau projet, et je veux séparer les 2 activités ; agence de stratégie digitale d’un côté, et formation de l’autre.

Je réfléchis un peu… même beaucoup ! Me vient enfin l’idée Le Chemin des Boss pour illustrer cette notion de voyage lié à l’entrepreneuriat et au développement personnel.

3 leçons de cette expérience : 

a) Utiliser la notion de promesse est une option percutante : en parlant de bénéfices, vous donnez envie à vos prospects de passer à l’action

b) Raconter une histoire est important : en intégrant une histoire à votre marque, vous permettez à vos clients de s’identifier tout de suite à elle. Le storytelling est un axe de communication qui cartonne.

c) Vérifier la disponibilité du nom de domaine et le réserver au plus tôt : Un nom de domaine qui est déjà pris peut complètement vous bloquer.

Lorsque vous avez une idée, vérifiez immédiatement sa disponibilité sur le web. Si elle est libre, réservez-la chez un hébergeur (Ionos par exemple). N’hésitez pas non plus au besoin à acheter sa déclinaison avec des tirets entre les mots, par sécurité.

En dernier lieu, je vous conseille de confronter vos réflexions à votre entourage. Parlez-en avec eux, voyez leur réaction et ce qui résonne en eux…

Ce sera déjà un très bon test.

Pour la suite, j’ai justement écrit cet article pour vous aider à valider votre projet professionnel sur le blog Le Chemin des Boss.

🔥 A lire aussi sur le sujet : Créer une communauté AVANT de se lancer

J’espère vous inspirer dans vos recherches pour trouver un nom de marque vraiment fabuleux avec cet article ! N’hésitez pas à me raconter en commentaires l’histoire qui se cache derrière votre entreprise…

 

Vous voulez travailler sur votre lancement de marque ? Alors discutons-en.

 

Valérie Bernard
Fondatrice de Gimme Social Web & Le Chemin des Boss

 

❤️ Partagez cet article sur Pinterest ❤️

Epingle Pinterest trouver un nom de marque

Vous avez aimé cet article ?

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez d’autres conseils pour améliorer votre visibilité sur le web.

Comment trouver un nom de marque fabuleux ?
«
»

Leave a comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *