13 Août, 2014

Comment créer le post parfait sur les réseaux sociaux (infographie)

créer le post parfait
13 Août, 2014

Commençons par une simple évidence : non, “le post parfait” n’existe pas, héhé ça se saurait… D’autant que d’un réseau à un autre, les communautés (notamment au niveau de l’âge moyen des utilisateurs) ne sont pas les mêmes, et donc les langages, tout comme les leviers d’engagement, sont différents. Donc ce qui peut marcher sur un réseau social ne fonctionnera pas forcément sur un autre.

Toutefois, il existe un certain nombre de trucs, astuces et méthodes approuvés pour créer le post parfait ; c’est le sujet de cette étude de MyCleverAgency (ici la 3ème version, incluant Tumblr) – infographie complète ci-dessous. J’y ai ajouté quelques commentaires personnels.

 

1. Facebook

Le plus important : parlez à vos fans de manière positive, partagez avec eux des idées inspirantes ou excitantes, qui vont les inciter à eux-mêmes partager cela avec leur communauté. Vous pouvez aussi leur offrir quelque chose, ils adorent.

Accompagnez vos statuts d’une image, celles-ci génèrent en moyenne plus d’engagement qu’un texte seul mais attention : gardez à l’esprit qu’environ 70% de vos fans verront votre post sur leur smartphone, alors par pitié, faites simple au niveau de l’image/la photo.

Si le post comporte un lien cliquable, n’oubliez pas d’utiliser un raccourcisseur d’URL type Bit.ly qui vous permettra en outre de consulter vos statistiques de clics si vous y ouvrez un compte. Prêtez attention aux commentaires, répondez, essayez d’engager la conversation chaque fois que possible. Et bien évidemment, postez (ou programmez vos posts) quand vos fans sont présents sur le réseau, pas quand cela vous arrange vous…

 

2. Twitter

Le format est court (140 caractères maximum) donc soyez concis ! Pour générer de l’engagement et obtenir des retweets (RT), posez des questions, racontez des anecdotes, donnez des chiffres.

Mentionnez les personnes (@+pseudoTwitter) pour qu’ils vous répondent. Retweetez ce qui vous semble susceptible d’intéresser vos followers, en leur laissant une vingtaine de caractères libres pour qu’ils puissent ajouter quelques mots.

Indiquez clairement au besoin à vos followers ce que vous voulez qu’ils fassent avec votre tweet (CTA = Call To Action) Ex : “à lire”, “merci de RT” etc. Respectez la ponctuation et l’orthographe, évitez les abréviations et le langage SMS, rédhibitoires sur Twitter. Interdit d’écrire en capitales, cela revient à hurler dans l’oreille des gens. Utilisez les raccourcisseurs d’URL.

J’ajoute à l’infographie un point qui me semble essentiel : Twitter permet d’afficher des images directement dans la timeline ; comme sur les autres réseaux, elles génèrent davantage d’engagement. Mais pour cela, sachez que :

  1. il vous faudra uploader vos photos depuis la plateforme Twitter
  2. Twitter redimensionne les images à 438 pixels de large, et les affichera (avant clic dessus) dans une “fenêtre” horizontale deux fois plus large que haute, mesurant approximativement donc 438×219 px

Vous pouvez également maintenant afficher jusqu’à 4 photos dans un tweet.

 

3. Pinterest

La finalité de ce réseau est de partager des images – souvent splendides – en les accrochant (“pinner”) sur des tableaux (boards) à thème que vous créez au gré de votre inspiration. C’est le réseau favori de la mode, des designers, etc. Soignez donc particulièrement vos clichés si vous vous lancez à titre professionnel sur Pinterest ! La viralité y est très forte…

Les images les plus partagées sont celles sans visages humains, avec une couleur dominante (notamment le rouge mais aussi le vert foncé et le rose), et une saturation des couleurs de 50% seulement.

L’arrière-plan doit être agréable, et ne pas représenter plus de 40% de la totalité de l’image. Enfin, il vaut mieux utiliser le format portrait (= vertical, avec un ratio de 2:3 ou 4:5) que le format paysage.

Pour aller plus loin : retrouvez dans ce billet les explications pour démarrer sur Pinterest.

 

4. Google+

Utilisez des hashtags (#) pour souligner vos mots-clés. Notez que G+ ajoute automatiquement un hashtag s’il détecte un “Trending Topic” (sujet d’actualité) dans votre post, et celui-ci apparaît en haut à droite. Insérez des images de grande taille (800×600 px) qui apparaîtront en entier ; évitez les petites photos et les vignettes (“thumbnails”)

Comme dans Twitter, n’hésitez pas à “tagger” (mentionner avec le @) des personnes ou des marques pour engager le dialogue. Gardez à l’esprit qu’en règle générale les utilisateurs de G+ ne sont pas parmi les plus actifs sur les réseaux sociaux (au sens où l’on peut l’entendre sur Facebook ou Twitter), mais par contre ils sont très engagés… alors quand on vous parle, surtout répondez !!

La plus grande force de G+ c’est son système de cercles qui permet de répartir vos contacts par thèmes, et démultiplie la viralité. Il y également beaucoup de communautés très ciblées sur ce réseau, n’hésitez pas à vous y inscrire selon vos centres d’intérêts ou vos passions, et ensuite à vous y montrer actif… Je vous invite à ce sujet à consulter ce billet-ci du Blog du Modérateur.

 

5. Instagram

Ce réseau est basé sur le partage de photos prises depuis votre smartphone. Vous devez donc télécharger l’application Instagram sur votre portable. On vous y propose ensuite des filtres (couleurs, cadres…) pour mettre en valeur vos images, mais n’hésitez pas à utiliser d’autres applis pour cela telles que Camera+ ou Snapseed.

A moins d’être vous-même un “people” ou une marque connue, gages de notoriété immédiate, essayez de vous créer un fil d’images à thèmes intéressants. Beaucoup (trop) d’Instagrammers se contentent de poster des photos de ce qu’ils mangent/boivent/font ou encore de leurs doigts de pieds en vacances… Posez des questions, mais restez dans le mode conversationnel plutôt que commercial.

Les règles classiques de la photographie s’appliqueront ici : votre sujet ne doit pas dépasser les 2/3 de l’image pour être agréable à l’œil. Utilisez les hashtags, de manière raisonnable tout de même, en surveillant de près ceux qui buzzent bien…

 

5. Vine

Vine est une application mobile de Twitter qui permet de créer (avec la caméra de votre smartphone donc) et ensuite partager de petites vidéos d’une durée de 6 secondes tournant en “Infinite Loop” (boucle infinie). Pour parvenir à un résultat parfait, il faut idéalement faire en sorte que la scène finale s’insère naturellement dans la scène de départ…

Attention, le format très réduit ne signifie pas que vous devez bâcler vos Vine. Prenez votre temps, travaillez de manière professionnelle, tout en gardant à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’en mettre trop… vous n’êtes pas en train d’éditer un clip vidéo non plus.

Utilisez les hashtags, surveillez les plus populaires d’entre eux sur le réseau, et essayez de vous trouver un style personnel. Vous verrez sur Vine des choses époustouflantes de créativité et réalisées en 6 secondes ; leurs créateurs ont un vrai style et l’exploitent à fond. Pour commencer par exemple, pensez à ce que vous aimez le plus et essayez d’en faire de courts portraits.

Gardez la main ferme, ou bien utilisez un trépied pour filmer, rien de plus agaçant qu’un Vine tremblotant. Faites attention à l’ambiance sonore, c’est peut-être ce qu’il y a de plus difficile à maîtriser… J’ajoute que le mieux pour comprendre comment réussir vos Vine, c’est d’en consommer énormément ; n’hésitez pas à aller dénicher sur YouTube des compilations “Best Of Vines” et à décortiquer ce que font les autres.

 

6. Tumblr

Tumblr est une plateforme permettant de faire du micro-blogging instantané. Ses principales caractéristiques sont sa facilité d’utilisation et sa super-viralité, chaque contenu pouvant être blogué et reblogué à l’infini, voire transformé au cours du processus.

Sur Tumblr il vous faut choisir le type de post le mieux adapté à votre contenu, plusieurs options déjà formatées s’offrent à vous :

post parfait sur tumblr

Suivez les autres. Non seulement vous serez au courant de ce qu’ils disent, et des sujets qui font l’actualité, mais eux aussi vous suivront en retour. Et quand vous arrivez sur un sujet ou dans une discussion, sachez de quoi on parle avant de vous exprimer…

La règle est simple : un Tumblr réussi sur le plan esthétique est un Tumblr qui gagne. Il existe de nombreux thèmes gratuits pour personnaliser votre compte ; en règle générale plus le thème est simple plus il est beau.

Tumblr est une plateforme extrêmement interactive, donc ne soyez pas avare de vos likes et de vos reblogs. Montrez aux autres combien vous aimez ce qu’ils font, et ils vous le rendront. Et bien évidemment on reblogue, on ne “vole” aucun contenu.

Comme pour les autres réseaux, utilisez les (bons) hashtags pour être sûr que vos contenus soit trouvés.

 

créer le post parfait

Source : Mc Clever Agency

En fin d’infographie sont également présentés les meilleurs horaires dans la journée pour poster selon les réseaux. Il s’agit là de moyennes généralement constatées, à moduler éventuellement selon votre secteur d’activité. Et pour connaître les meilleurs jours de la semaine pour publier sur Facebook, je vous invite à consulter cette autre infographie.

Vous avez à présent (quasiment) toutes les armes pour créer le post parfait ! Et si vous avez d’autres idées ou retours d’expérience à me soumettre, n’hésitez pas à les partager ci-dessous…

 

L’une de nos expertises métier est de gérer vos réseaux sociaux. Contactez-moi !

A très vite !


Valérie Bernard

Fondatrice de Gimme Social Web

 

Vous avez trouvé cet article intéressant ?

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez régulièrement des conseils GRATUITS de ce genre pour améliorer votre visibilité sur le web

Vous aimerez lire aussi...

«
»

2 Comments:

  • Geekinderlol mars 04, 2014

    La V3 de l’infographie sur le site mycleveragency.com/a> 😉
    Bonne journée

    Reply

    • gimmesocialweb mars 04, 2014

      Bonjour et merci pour la précision !
      Il faudra que je pense à venir compléter ce post avec les astuces Tumblr…
      A bientôt j’espère 😉

      Reply

Leave a comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *