11 Avr, 2014

Comment optimiser vos images pour le SEO

optimiser vos images pour le SEO

Pourquoi devez-vous impérativement optimiser vos images pour le SEO ? Commençons par une définition : le SEO (acronyme de Search Engine Optimization) c’est quoi en pratique ? On le traduit en français par “optimisation pour les moteurs de recherche” mais comme souvent sur Internet c’est le terme anglo-saxon qui est roi. A utiliser donc malgré les recommandations de l’Académie pour ne pas passer pour un plouc.

Le SEO désigne l’ensemble des techniques de “référencement naturel” – donc non payantes – qui vont permettre à votre site ou blog d’être bien classé (ou référencé) dans les résultats affichés par les moteurs de recherche comme Google ou autres. Votre objectif est d’apparaître en première page de Google (et le plus haut possible !), sinon point de salut. On estime que 3 internautes sur 4 ne vont pas au-delà de la première page de résultats…

 

Remarque (je l’adore celle-ci !) :

Comprenez que vous devez être bien classé sur Google non pas par rapport à votre nom à vous, ni par rapport à votre nom de domaine (personne ne vous cherche encore puisque personne ne vous connait à part votre mère et vos amis). Mais bien par rapport à une requête plus ou moins précise d’un internaute relative à votre métier, votre sphère d’influence, votre business ou centre d’intérêt, etc.

Mais revenons à nos moutons, pardon, à nos images. Vous avez donc pris le temps de peaufiner votre site ou blog, de le rendre beau, clair et compréhensible, de faciliter la navigation de l’internaute qui voudrait s’y promener… Bref vous avez fait en sorte qu’il soit aussi attrayant que possible (on dit “user-friendly”). Vous y avez intégré un contenu génial, et en plus vous avez trouvé LA bonne image qui illustre parfaitement votre propos.

Parfait. Sauf que vous devez maintenant expliquer aux robots des moteurs de recherche en quoi votre image est justement la meilleure par rapport à votre contenu.

Quand un être humain regarde une page Internet, il est capable de voir tout ce qui s’y trouve : du texte, des images, des vidéos. Les robots eux, ne voient que des lignes et des lignes de code, comme dans le film Matrix…

Plus précisément, les robots vont bien voir qu’il y a une image dans la page, mais ils ne seront pas capables de déterminer si cette image amène ou non de la valeur à la page en question. Autrement dit, ils ne sauront pas qu’ils doivent vous attribuer une bonne note pour cet excellent travail que vous avez fait en trouvant l’image parfaite.

Pour décrocher cette bonne note, c’est à vous d’optimiser vos images pour le SEO. Vous devez expliquer aux robots que vos images amènent une réelle valeur ajoutée au contenu que vous offrez à vos lecteurs. La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas très compliqué à faire.

 

1. Commencez par nommer correctement vos images

La valeur SEO de vos images se construit avant même de les charger sur votre site. Vous pouvez commencer à le faire dès l’instant où vous enregistrez une image sur votre ordinateur. En pratique, n’enregistrez surtout pas votre image sous un nom genre “image24vshozrs.jpg”
Pour réellement apporter de la valeur SEO à votre image, utilisez une description riche en mots clés, par exemple : cerisier_fleur_japon. Inutile d’aller trop loin à ce niveau, choisissez simplement des mots précis et descriptifs.

Allée de cerisiers en fleur au Japon

 

Remarque : le débat reste ouvert en ce qui concerne les éléments séparatifs des mots clés dans les noms des images. Certains ne jurent que par l’underscore (tiret du 8), d’autres par le trait d’union (tiret du 6), voire même par un simple espace entre les mots. Ne vous prenez pas trop la tête avec ça ; tout marchera quand même. On peut simplement noter que Google quant à lui utilise l’underscore.

 

2. Remplissez le Texte Alternatif

Le “Alt Text” ou Texte Alternatif, est le texte qui apparaît quand on ne voit pas votre image. N’avez-vous jamais reçu un mail ou une newsletter où il était indiqué : “Cliquer pour voir les images” ? Et avant de cliquer sur le lien, il se peut (mais pas toujours) qu’un texte apparaisse. C’est cela le Texte Alternatif.

Le Alt Text permet d’identifier ce à quoi se rapporte une image. Il lui ajoute un contenu sémantique et/ou une description pouvant  être lus par les moteurs de recherche, ou utilisés pour déterminer le contenu de cette image à partir de son contexte. C’est pour vous une autre façon de prouver aux robots que votre image est intéressante et mérite d’être bien classée.

La plupart des plateformes de blog permettent aux auteurs de remplir le Alt Text quand vous chargez une photo dans votre galerie d’images. Prenez l’habitude de le faire systématiquement.

 

3. Faites attention aux dimensions

Les dimensions de vos images sont importantes et peuvent aider à améliorer votre classement par les moteurs. En l’occurrence ici, de trop grandes dimensions vont vous nuire, car elles vont ralentir le temps de chargement de la page. Et qui dit temps de chargement trop long dit mauvais classement dans les SERP (Search Engine Results Pages)

Aujourd’hui, les gens n’acceptent d’attendre que quelques secondes seulement (en moyenne 6 secondes…) pour voir s’afficher un contenu internet. Si ça tarde trop ils vont voir ailleurs… Accessoirement ça augmente votre taux de rebond – pas bon non plus. Et bien sachez que les moteurs de recherche sont tout aussi impatients que les humains !

Vous pouvez analyser les temps de chargement de votre site avec cet outil :

http://developers.google.com/speed/pagespeed/insights/

Si votre temps de chargement est trop long, il y a de grandes chances que ce soit la taille de vos images qui soit en cause. Si c’est le cas, dépêchez-vous de les réduire et de les charger à nouveau dans votre site !

 

4. Choisissez le bon format de fichier

Enfin, assurez-vous que les formats de fichier image que vous utilisez sont appropriés. Le format choisi peut affecter la définition selon laquelle votre image va apparaître à l’écran.

Google vous suggère d’utiliser les formats suivants :

  • GIF : idéal pour les tous petits formats tels que les icônes (10×10 pixels max)
  • PNG : idéal pour les images simples et/ou vectorielles telles que les logos
  • JPG : idéal pour les photographies
  • TIFF : non recommandé par Google

 

Pour autant, et sauf problème flagrant (tel que le ralentissement au chargement de vos pages évoqué au 3/ – auquel cas il faut vraiment agir) ne vous inquiétez pas trop si jusqu’ici vous n’aviez pas suivi ces différents conseils pour optimiser vos images pour le SEO. Par contre prenez l’habitude de procéder ainsi désormais à chaque nouvelle image que vous ajouterez à votre site.

Alors, connaissiez-vous tous ces petits trucs ? Pensez-vous les appliquer à partir de maintenant ?

 

Article librement adapté de celui-ci de Spencer Frandsen (USA)
Traduction personnelle

Pour aller plus loin je vous suggère de lire cet excellent article du JDN : Le vocabulaire pour comprendre le SEO

 

L’une de nos expertises métier est d’optimiser votre référencement naturel. Contactez-moi !

A très vite !


Valérie Bernard

Fondatrice de Gimme Social Web

 

Vous avez trouvé cet article intéressant ?

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez régulièrement des conseils GRATUITS de ce genre pour améliorer votre visibilité sur le web

Vous aimerez lire aussi...

«
»

1 Comment:

  • seo tricks juin 06, 2018

    Le Alt Text permet d’identifier ce à quoi se rapporte une image. Il lui ajoute un contenu sémantique et/ou une description pouvant être lus par les moteurs de recherche, ou utilisés pour déterminer le contenu de cette image à partir de son contexte. C’est pour vous une autre façon de prouver aux robots que votre image est intéressante et mérite d’être bien classée.

    Reply

Leave a comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *