Comment faire connaître son site e-commerce avec les réseaux sociaux

faire connaître son site e-commerce cover

Si vous êtes l’heureux détenteur d’une boutique en ligne, alors vous savez parfaitement que les ventes sont l’élément vital de votre survie.

Faire connaître son site e-commerce, c’est l’obsession de tout porteur de projet. Que vous vendiez vos propres créations ou celles des autres, que votre site soit une marketplace qui fonctionne en dropshipping ou pas, la seule chose qui compte pour vous, ce sont les VENTES.

Sans un volume de ventes suffisant, vous risquez de ne pas survivre.

Et qui sait, de devoir retourner à ce que vous faisiez avant… Ce job qui vous passionnait si peu à l’époque que vous avez eu envie de vivre d’autres aventures plus exaltantes. Pire peut-être, vous avez englouti toutes vos économies (voire même celle de votre famille…) dans cette aventure.

Alors certes,l’e-commerce est un secteur très porteur, il suffit de regarder la courbe du graphique ci-dessous. Mais du coup la concurrence y est rude. Et quoi que vous proposiez, soyez assuré.e que vous n’êtes pas le ou la seul.e à le vendre.

 

faire connaître son site e-commerce estimation trafic

 

Vous n’avez PLUS droit à l’erreur !

Vous êtes condamné.e à rechercher en permanence des solutions pour augmenter vos ventes. Pour faire connaître votre marque, attirer plus de visiteurs, et surtout leur donner envie d’acheter vos produits. Si en plus vous parvenez à les fidéliser, alors là c’est gagné ! Vous savez que c’est possible, vous voyez bien que vos concurrents tirent leur épingle du jeu, mais vous ne savez pas comment faire.

Pour commencer, dites-vous que vous avez une chance INCROYABLE.

Le commerce électronique a un avantage unique par rapport aux magasins physiques (ce qu’on appelle le “brick and mortar”) en termes de génération de ventes. Vous n’avez pas à vous soucier du fait que si personne ne passe devant votre devanture, personne ne rentre dans votre boutique !

Combien de magasins sont morts (dans la vraie vie) pour avoir choisi le mauvais emplacement ?

C’est tout bête parfois ; le trottoir qui n’est pas ensoleillé, une boutique trop loin du métro ou des commerces de bouche, une rue pas assez passante, etc. Et on se retrouve bras croisés devant la porte, à attendre le chaland, à l’ancienne…

 

faire connaître son site e-commerce boutique vintage

 

Vous avez pourtant toutes les cartes en main…

Vous avez fait le choix d’aller sur le web pour vendre vos produits. Autrement dit, le monde entier est à portée de clic pour vous découvrir. Et grâce au social media, vous avez la capacité potentielle de toucher une audience infiniment plus large que vous ne l’auriez jamais rêvé avec un “vrai” magasin, quel que soit son emplacement en ville.

Évidemment, là c’est la théorie. En pratique c’est un peu plus compliqué, vous vous en doutez bien.

Et vous avez certainement dû en faire déjà le constat : il ne suffit pas d’ouvrir une boutique en ligne et d’attendre que le client potentiel vous trouve tout seul. Il faut lui indiquer le chemin pour qu’il arrive jusqu’à vous.

Aujourd’hui, l’un de ces chemins passe par le social media, et notamment les réseaux sociaux. Regardez cette infographie : elle montre la proportion de Français ayant déjà effectué un achat en ligne après avoir vu des informations variées sur le produit via les réseaux sociaux…

 

faire connaître son site e-commerce - suggestion d'achat

Sondage OpinionWay pour Trusted Shops visant à analyser la relation des Français avec le social shopping. Enquête conduite fin Octobre 2016 et menée auprès d’un échantillon de 1011 personnes.

 

Mais comment faire ?

Car ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît… Quels réseaux ? Quoi publier, et comment ? Vous vous posez beaucoup de questions, et n’avez pas encore les réponses ?

Pour commencer, vous devez comprendre que tous les messages sur les médias sociaux n’ont pas la même portée. Certaines plateformes sont plus efficaces pour générer du trafic. D’autres seront plus efficaces pour générer des conversions. Et toutes ne vont pas affecter votre référencement naturel (SEO – Search Engine Optimization) de la même façon.

Qui plus est, la manière dont vous postez sur les différents réseaux a aussi des conséquences sur le volume de vos ventes. N’espérez surtout pas publier exactement le même contenu partout et vous attendre à d’excellents résultats !

Vous êtes déboussolé.e ? Ça vous paraît tout à coup très compliqué de faire connaître son site e-commerce grâce aux réseaux sociaux ? Lisez bien ce qui suit, vous apprendrez comment les utiliser à votre profit et décupler vos ventes.

 

 

Constat : Facebook reste et restera le boss

Croyez-moi, je ne prends AUCUN risque avec cette affirmation…

Malgré les récents scandales, et notamment l’exploitation illicite et prédictive des données comportementales qui aurait favorisé l’élection de Trump (le scandale Cambridge Analytica)

Malgré le fait que certains de vos amis vous disent qu’ils vont se désinscrire de Facebook.

Et même si vos enfants n’y sont probablement pas ou plus (Facebook s’en fout d’autant plus maintenant qu’il a racheté Instagram, et là vos enfants y sont…)

 

Quelques chiffres à propos de Facebook :

  • 2,2 milliards d’utilisateurs mensuels actifs sur la planète (1er trimestre 2018) –  presque l’équivalent des populations de la Chine et de l’Inde réunies
  • 1,45 milliards de personnes connectées tous les jours au réseau, dont 1,15 milliards via le mobile
  • 5 nouveaux profils sont créés par seconde
  • 30% des utilisateurs ont entre 25 et 34 ans
  • et en moyenne chaque visite dure 20 mn

Autres chiffres (en anglais) qui donnent le tournis : https://zephoria.com/top-15-valuable-facebook-statistics/

De tous les réseaux sociaux, Facebook est toujours aujourd’hui le premier pourvoyeur de trafic marchand vers les sites e-commerce. En termes de revenus générés, ce réseau écrase absolument tous les autres.

 

faire connaître son site e-commerce facebook

 

Cela dit, Facebook ne règne pas en maître sur TOUTES les industries. Par exemple, les antiquités, les objets de collection et la décoration marchent très bien sur Pinterest. Les produits numériques sont le domaine de YouTube. La mode, la beauté et la santé explosent sur Instagram.

Mais même là on ne peut pas tout catégoriser simplement… Certaines marques de cosmétiques vivent très bien sur Pinterest (ex : Marionnaud avec 26.000 visiteurs uniques mensuels), et Twitter est un excellent canal pour certains chausseurs (ex : Adidas avec 283.000 abonnés)

 

Deux actions essentielles pour faire connaître son site e-commerce :

1/ Soyez toujours présent.e sur Facebook. Vos clients, vos prospects, leur famille, leurs ami.e.s, etc, ils y sont. Certes, ils sont peut-être ailleurs aussi, mais les statistiques sont là aujourd’hui : rares sont ceux qui échappent à Facebook. Vous voulez construire une marque dans la durée ? Ne faites pas l’impasse sur Facebook.

2/ Testez d’autres réseaux. Il se peut que vos produits génèrent plus de ventes sur une plateforme qu’une autre… Personnalisez votre stratégie de médias sociaux selon les désirs de vos clients et les réseaux sur lesquels se trouvent. Cela suppose bien sûr que vous ayez travaillé vos personas (vos clients cible) au préalable.

Pour cela, pensez aussi à aller voir ce que font vos concurrents sur leurs réseaux sociaux… Ce qui marche pour eux a de fortes chances de marcher pour vous aussi non ?

Quand vous avez trouvé la ou les autres réseaux qui fonctionnent le mieux pour vous, concentrez-vous dessus. Consacrez votre temps et votre énergie seulement à ce qui marche bien pour votre business, et ne vous perdez pas ailleurs.

Mon conseil toutefois : ouvrez un compte à votre nom de marque sur TOUS les réseaux. Même si vous ne comptez pas y publier un seul message. Ce serait trop bête de se faire voler sa marque par négligence.

 

Utiliser les médias sociaux pour faire connaître son site e-commerce, ça demande un peu de méthode et surtout beaucoup de rigueur et de persévérance. Mais ça peut rapporter beaucoup ! Vous voulez augmenter le volume de vos ventes ? Voici la marche à suivre.

 

 

1. Poster régulièrement

Si vous publiez seulement une fois toutes les trois semaines (et ce, quel que soit le réseau utilisé), vous n’obtiendrez PAS de résultats. C’est toujours la régularité qui fait l’efficacité. Pourquoi ?

Le fait de poster souvent a 2 conséquences mécaniques :

1/ Vous allez gagner en visibilité.

Vous avez bien compris que ce n’est pas parce que vous publiez un post qu’il sera montré à tous vos fans.

Les plateformes utilisent TOUTES aujourd’hui des algorithmes plus ou moins complexes qui déterminent quels messages seront affichés et à qui. Le point commun de tous ces algorithmes ? Ils privilégient l’activité et la fraîcheur de l’information. En publiant régulièrement sur vos réseaux, vous vous assurez donc de montrer votre marque au plus grand nombre de personnes possible. La mécanique fait que plus vous êtes actif, plus vous êtes visible.

2/ Vous allez recueillir de l’engagement.

L’engagement pour une marque c’est le Graal. Les réactions, les commentaires, les partages, c’est ce qui fait réagir les algorithmes des réseaux sociaux. Si vous parvenez à séduire ceux qui voient vos posts, l’algorithme continuera de les montrer à plus de monde. Et si votre offre derrière tient la route, vous obtiendrez plus de ventes (ou de trafic vers votre site marchand).

 

Vos ressources (pour programmer à l’avance des posts)

 

2. Optimiser chaque message (pour le SEO)

Vous devez connaître les mots clés que vos clients recherchent. Une fois que vous connaissez ces mots clés à forte conversion, pensez à les intégrer dans vos publications sur les réseaux sociaux.

Par exemple sur YouTube (2ème moteur de recherche au monde et aujourd’hui davantage d’utilisateurs quotidiens que Facebook) il est indispensable d’inclure vos mots-clés dans vos publications de vidéo. Dans le titre, les tags et le texte d’accompagnement.

Optimiser chaque message signifie aussi adapter le message à chaque média social. Les “codes” sont différents d’un réseau à l’autre. Par exemple, les emojis se sont généralisés sur Facebook et Twitter ; sur Instagram on multiplie plutôt les hashtags.

Attention à ne pas confondre “hashtag” (ou mot-dièse commençant par #) et “mot-clé”. Certes les hashtags servent à identifier des univers de discussion mais ce ne sont pas des mots-clés que l’on retiendra du strict point de vue du SEO.

Attention aussi à cette (maudite) fonctionnalité qui permet de publier un post sur Instagram et Facebook en même temps. Les chaînes de hashtags sont admises sur Instagram, mais détestables sur Facebook.

Exemple : vous vendez des vêtements pour le fitness. Vos hashtags seront par exemple #fitness #sport #running #nopainnogain #gains etc… Mais vos mots-clés pourront être “vêtements pour courir sous la pluie” ou “chaussure de running femme”.

Ce qu’on appelle en marketing la longue traîne. Indispensable pour faire connaître son site e-commerce auprès de notre ami Google.

 

Vos ressources (pour trouver vos mots-clés)

 

3. Mettre des images belles ET originales

Honnêtement dites-moi : sur Twitter par exemple, à part dans les discussions ping-pong ou dans les moments de social TV (lors d’un match de foot ou d’un épisode de Top Chef), QUI fait encore attention aux tweets qui ne comportent pas d’image ?

On vous dit et on vous le répète : les images sont désormais indispensables dans les publications sur les réseaux sociaux. Et la vidéo devient également incontournable. Non seulement pour que le message soit vu, mais aussi parce que cela incite plus facilement au partage.

faire connaître son site e-commerce images

Source : Etude Odoxa

 

Vous devrez donc chercher à vous démarquer, à capter l’attention de l’internaute qui reçoit en permanence un flot d’images. Creusez-vous les méninges, faites preuve de créativité et d’imagination ! Si vous utilisez Instagram et Pinterest, il devient encore plus important d’utiliser des images frappantes. Sur Facebook, n’hésitez pas à utiliser les lives.

 

Vos ressources (pour faire de belles images – mais il y en a TELLEMENT…)

Vous pouvez utilement aussi (re)lire notre article Comment créer de belles images pour le web

 

4. Ne pas être toujours “en mode vente”

Les marques qui publient des fiches produit à chaque post n’ont rien compris aux médias sociaux. Elles sont alors condamnées à investir massivement en publicité. Mais c’est de l’argent bien mal investi si vous voulez mon avis.

Il faut bien comprendre qu’avant d’être des supports publicitaires, les réseaux sont d’abord des lieux d’échange et de partage avec votre communauté. Jouez la transparence et l’authenticité !

Postez des messages utiles et/ou fascinants à vos clients potentiels, des messages qui :

  • racontent des histoires
  • les informent sur le secteur/la thématique dans laquelle ils sont
  • donnent des suggestions utiles
  • parlent de vos valeurs/votre entreprise

 

Équilibrez les posts promotionnels avec les post qui aident, qui inspirent, voire même qui amusent vos clients. L’objectif est qu’ils voient votre flux d’actualité (quel que soit le réseau) comme une source précieuse et régulière d’information ou de divertissement.

Le bon équilibre ? Pour démarrer, ⅓ de chaque (promotion / information / histoire). Cette première répartition sera à faire évoluer bien sûr selon les résultats que vous observerez avec vos métriques d’engagement.

 

Vos ressources (pour trouver des contenus)

 

5. Engager avec votre communauté

Les médias sociaux ne sont pas seulement un mégaphone pour partager vos produits avec le monde entier. C’est aussi (et surtout !) un outil fantastique pour engager et interagir avec vos fans.

Vous montrez ainsi que vous êtes une vraie personne, pas seulement une entreprise sans visage ni âme… Vous construisez une relation basée sur la confiance et à forte valeur ajoutée avec un client potentiel.

Bien travailler sur l’engagement c’est en pratique :

  • susciter des commentaires et y répondre
  • rejoindre des groupes et des forums
  • sur Facebook, créer un groupe associé à votre page
  • utiliser la vidéo en direct pour interagir en temps réel
  • traiter sans attendre toute plainte ou commentaire négatif

Votre but est d’interagir de manière cohérente et utile avec vos clients. Pour établir et garder le contact, nouer des liens, et les rassurer.

 

Vos ressources (pour suivre votre engagement)

 

6. Faciliter au maximum le partage social

On l’oublie souvent, mais votre site web DOIT comporter des boutons de partage social partout où c’est possible. Pas seulement sur les pages de produits ou le footer (bas de page), mais aussi sur vos articles de blog, votre portfolio si vous en avez un, etc.

Si vous avez des offres de vente particulières en cours d’exécution, assurez-vous qu’elles soient aussi facilement partageables. De même que vos newsletters.

Attention je ne parle pas là des boutons pour vous suivre sur les réseaux. Ce n’est pas la même chose, ne confondez pas.

Les premiers permettent à vos visiteurs de partager votre contenu sur leurs réseaux à eux. Les seconds dirigent le visiteur vers vos réseaux. Pensez à toujours tester vos liens, pour vérifier que tout s’affiche bien, quel que soit le réseau (notamment les images). Et utilisez de préférence un outil qui affiche le nombre de partages, c’est ce qu’on appelle la preuve sociale.

Astuce : utilisez un raccourcisseur d’Url dédié type bit.ly (ou autre). Ainsi vous pourrez suivre les statistiques de partage via ce lien.

 

faire connaître son site e-commerce word to mouth

 

Quand quelqu’un partage quelque chose en provenance d’une marque sur ses propres réseaux sociaux, c’est carrément un vote de confiance qu’il lui accorde ! Puisque cette personne est prête à vous recommander à ses amis, cela signifie qu’elle croit en vous. C’est un honneur qu’elle vous fait.

Notez d’ailleurs que souvent, vos fans sur les réseaux ne sont pas forcément (encore) des clients. Mais qu’importe ! S’ils aiment votre marque, ils en parleront à leurs amis, et surtout, l’algorithme de la plateforme le fera aussi… Magique !

Ce marketing du bouche à oreille (word to mouth) positif peut être beaucoup plus efficace que les publicités directes. Et il ne coûte rien, ce qui le rend encore plus précieux.

 

Vos ressources (pour partager vos contenus)

 

7. Partager les avis positifs

Peu de choses sur le web ont plus de valeur et de puissance que les avis clients. Dans un sens comme dans l’autre d’ailleurs ! De bonnes critiques montrent aux clients potentiels que vous êtes tout simplement une entreprise exceptionnelle qui vend des produits exceptionnels.

Quand vous faites vos courses sur Amazon ou sur Sephora, que faites-vous systématiquement avant de mettre un produit inconnu dans votre panier ? Avouez ! Oui : tout comme moi, vous allez lire les avis clients… S’ils sont bons, vous allez sûrement finaliser votre achat.

La recommandation client est essentielle pour les ventes. Y compris pour les entreprises qui ne sont pas des e-shops.

Quand un client vous laisse une bonne critique, ou un avis positif, ça vaut de l’or ! Partagez ça autant que vous pouvez sur les réseaux sociaux (et sur votre site !) et remerciez chaleureusement. C’est le meilleur moyen de renforcer la relation de confiance avec votre audience.

Jetez un œil aux chiffres ci-dessous, extraits d’une grosse infographie sur la psychologie du consommateur en e-commerce. Ils parlent d’eux-mêmes non ?

 

faire connaître son site e-commerce commentaires clients
Source : Ecoreuil (juin 2016)
65 statistiques sur la psychologie du consommateur en e-commerce

 

Petite remarque d’ailleurs : ne laissez jamais un commentaire client sans réponse, quelle que soit la teneur du message. Répondez, soutenez la conversation, profitez-en pour interroger le client, ce qu’il pense de vous, etc.

N’oubliez pas qu’en tant que site e-commerce, vous avez ce (petit) handicap par rapport à un magasin “en dur” : ne pas avoir le client en face de vous… Alors quand vous parvenez à en avoir un en ligne prêt à parler avec vous, ne le lâchez pas !

 

Vos ressources (pour obtenir des évaluations client)

 

8. Courtiser les influenceurs

Pour faire simple, disons que les influenceurs des médias sociaux sont :

  • des personnes qui ont un grand nombre d’abonnés sur une plate-forme particulière
  • mais surtout ceux dont la communauté est réellement active (exit donc au passage les achats de followers et autres pratiques douteuses…)

Ils/elles sont suivies, écoutées, parfois même adulées, et notamment par des publics de plus en plus jeunes !

Le fait est qu’ils/elles sont de plus en plus nombreux, parce que le système aujourd’hui veut ça. Les réseaux sociaux et leur viralité permettent de créer du jour au lendemain des “stars”. Et leur audience peut s’identifier à leur personnage, sans pour autant avoir (forcément) la sensation d’être dans une relation purement mercantile.

Quand ils partagent un produit, donnent leur avis ou évoquent un site web, il en résulte presque toujours un pic de vente ou de trafic. Si vous êtes en mesure d’obtenir d’un influenceur qu’il parle de l’un de vos produits, ça peut constituer un énorme coup de pouce pour votre business.

Souvenez-vous par exemple de ce fameux T-shirt porté par Maïwenn au Festival de Cannes en 2015, qui propulsa instantanément la marque No/One (petite, française, et inconnue au bataillon) vers la stratosphère de la mode :

 

faire connaître son site e-commerce influenceurs

Crédit photo : Andreas Rentz/Getty Images

 

Comment développer des relations avec ces influenceurs ?

  • ciblez-les avec soin. Les plus importants sont intouchables, et pas forcément adaptés à votre besoin
  • étudiez vraiment ce qu’ils publient et la manière dont ils échangent avec leur communauté
  • contactez-les en leur parlant d’eux : attention au mass-mailing impersonnel, ils ont horreur de ça (et comme on les comprend…)
  • offrez-leur des produits gratuits, à tester par exemple
  • proposez-leur des échanges (de visibilité, de post, etc)
  • demandez-leur s’ils sont prêts à faire un travail/post sponsorisé (que vous aurez certainement à payer mais que vous pourriez tout aussi obtenir gratuitement si le sujet leur plaît…)

Un simple partage ou une petite citation d’un influenceur peut générer des résultats ÉNORMES pour votre entreprise. Prenez le temps de vous impliquer dans la démarche d’en courtiser intelligemment quelques-uns, ça peut rapporter (très) gros.

 

Vos ressources (pour trouver/contacter des influenceurs)

 

9. Travailler votre mailing list

Le canal privilégié pour la vente reste l’emailing ne l’oubliez pas. Car vous êtes DÉJÀ dans un dialogue privilégié avec votre interlocuteur, puisqu’il a accepté de vous donner un moyen de lui écrire directement. La première étape de contact, la plus dure peut-être, est donc déjà franchie.

Rappelons au passage que l’application généralisée du RGPD depuis le 25 mai 2018 vous oblige à recueillir le consentement éclairé et intentionnel de l’internaute pour disposer de son email et autres coordonnées personnelles. Relire à ce sujet notre article : Le RGPD 2018 : tout comprendre, simplement !

Dans un monde idéal, tout internaute qui visite votre site et s’y attarde un tant soit peu DOIT vous laisser son adresse mail. Parce que vos produits l’intéressent (après tout il est là pour ça normalement…) mais qu’il n’est peut-être pas encore prêt à acheter… Il faudra donc le relancer, se rappeler à son bon souvenir, le rassurer. Et finir par le convaincre.

 

faire connaître son site e-commerce emailing

Les indicateurs à suivre en emailing

 

Comment obtenir l’adresse de quelqu’un qui n’a pas encore acheté sur votre site ?

Très simple : pour qu’un visiteur accepte de vous donner son mail, vous devez lui proposer quelque chose en échange :

  • la promesse d’un contenu intéressant (article de blog, dossier technique, ebook…)
  • une réduction immédiate, par exemple sur la première commande
  • l’occasion de participer à un concours ou à un événement
  • des offres commerciales à venir
  • un programme de fidélisation, etc

 

A vous d’imaginer des solutions originales pour faire gonfler votre base d’emailing, en sachant qu’il faudra la nourrir régulièrement pour transformer ces contacts en acheteurs fidèles.

Quant à votre base d’acheteurs, pensez bien à l’alimenter avec des campagnes automatisées du type “planification de vacances”, “réengagement”, “prévisions des soldes”, “anniversaires”, etc. Il vous faudra pour cela un plugin dédié et/ou couplé avec un auto-répondeur.

 

Vos ressources (pour écrire à vos prospects/créer des popups de capture)

 

10. Utiliser la publicité payée

Dernière solution enfin, investir sur des annonces payantes. Soyons honnête, cela peut considérablement augmenter la portée de vos messages. D’autant que les récentes modifications d’algorithme (quelle que soit la plateforme) vont quasiment TOUTES dans le sens de diminuer la portée des publications non sponsorisées des marques.

Toutes les plateformes proposent aujourd’hui des offres publicitaires aux entreprises. Vous aurez donc certainement à en passer par là à un moment ou à un autre, pour acquérir de nouveaux fans ou followers.

Si votre marque est déjà bien implantée niveau social media, vous n’aurez pas besoin d’y consacrer un budget trop important. D’où l’intérêt de travailler en profondeur votre communauté, et le plus tôt possible !

Sur Facebook (et donc Instagram par voie de conséquence) l’utilisation des outils payants permet de cibler l’audience de manière extrêmement fine. Le ciblage se fait sur un nombre incroyable de critères (plus de 500 !).

Si votre audience publicitaire a bien été étudiée, vous pourriez constater une augmentation significative de vos ventes. Dans ce cas évidemment, vous devez installer le pixel Facebook sur votre site pour mesurer précisément votre retour sur investissement (ROI – Return On Invest)

Avant de vous lancer, là encore inspirez-vous des pratiques de vos concurrents directs :

  • suivez leurs campagnes quand ils font de la publicité payante sur un réseau
  • regardez qui ils parviennent à toucher par ce biais
  • étudiez les commentaires des internautes ayant réagi, etc

 

Vos ressources (pour étudier les résultats des concurrents/gérer sa publicité sur Facebook & Instagram)

  • FanPageKarma
  • Gestionnaire de publicités Facebook
  • Power Editor de Facebook

 

Conclusion

Voilà selon moi les meilleures astuces à appliquer pour faire connaître son site e-commerce avec les réseaux sociaux. Comprenez bien qu’aucune ne se suffit à elle-même… A vous de trouver le bon équilibre dans vos pratiques social media !

Comme je vous l’ai dit en préambule, il y a beaucoup de travail. Procédez de façon méthodique, et SURTOUT mettez en place des métriques pour mesurer vos résultats. Si vous ne savez pas d’où vous partez, comment pouvez-vous espérer savoir où vous êtes arrivé.e ? Donc fixez-vous des objectifs précis, et ensuite testez, modifiez, imaginez, etc.

Pour finir, gardez bien à l’esprit que oui, les réseaux sociaux peuvent faire beaucoup de choses pour vous en tant que site e-commerce. Mais ils ne peuvent pas TOUT faire.

Si votre site présente des lacunes en terme de parcours client, navigabilité, design, sécurité, SEO, etc, tous vos efforts en matière de social media seront inutiles. Vous avez du trafic sur votre boutique, mais pas de conversions ? Consultez-nous pour procéder à un audit qui permettra de comprendre ce qui ne va pas, et vous proposer les bonnes solutions.

 

 

L’une de nos expertises métier est de construire votre site e-commerce et de le rendre visible. Contactez-moi !

A très vite !


Valérie Bernard

Fondatrice de Gimme Social Web

 

Vous avez trouvé cet article intéressant ?

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez régulièrement des conseils GRATUITS de ce genre pour améliorer votre visibilité sur le web

Vous aimerez lire aussi...

Trackback URL: https://www.gimmesocialweb.fr/faire-connaitre-son-site-e-commerce-avec-les-reseaux-sociaux/trackback/

Leave a comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *