4 techniques pour accrocher son lecteur (infaillibles !)

techniques pour accrocher son lecteur cover

Précision bonus : ces techniques pour accrocher son lecteur sont universelles. Voire, j’ose carrément le mot : magiques !

Elles vont bien sûr fonctionner pour l’écriture de vos billets de blog, mais peuvent tout aussi bien s’appliquer à vos textes promotionnels, vos e-mails, voire même à ce courrier chiant détestable que vous devez envoyer aux impôts ou à votre banquier ! Si si… Et vous allez comprendre pourquoi en lisant la suite.

Donc, imaginons la situation :

Vous avez (enfin) réussi à vous isoler au calme, tard le soir ou très tôt le matin, bien installé.e, un café/thé chaud à portée de la main. Tout est silencieux dans la maison, et vous êtes là, face à votre écran d’ordinateur, à ruminer sur cet article qui vous tient à cœur parce que vous êtes persuadé.e qu’il pourra intéresser votre lectorat.

Vous savez combien il est important de rédiger de bons articles, qui seront vus, lus et partagés par le plus grand nombre.

Pour vous faire connaître, pour nourrir votre communauté, et surtout soutenir le trafic vers votre site. Ce sont là les 3 objectifs principaux d’un article de blog. Et ça demande ÉNORMÉMENT de temps…

Ce temps que vous allez investir là-dedans doit vraiment être rentable pour votre activité. Comment être sûr.e de faire mouche à tous les coups ?

 

 

Il ne faut pas se le cacher, c’est un travail DE OUF de (bien) bloguer :

  1. trouver un sujet
  2. écrire le bon titre (essentiel !)
  3. rédiger l’article parfait (ni fautes ni coquilles)
  4. le documenter et l’illustrer
  5. sans oublier de penser référencement (voir notre fiche-conseil sur le sujet)
  6. le publier sur vos réseaux sociaux
  7. faire vivre cet article après, etc.

Mieux vaut d’ailleurs à mon avis publier peu mais bien, plutôt que “pondre” du billet insipide et sans âme qui ne vous ramènera RIEN en termes de notoriété ni de trafic.

Il s’agit donc de ne pas se louper dès le début. Sans quoi tous vos efforts seront vains ! Pour vous motiver, dites-vous que les enjeux sont énormes, à chaque billet en fait. Il vous faut donner TOUT, à chaque fois, comme un sprinter qui court un 100 mètres. Soyez exigeant.e envers vous-même. Évitez l’à-peu près, sinon vous perdez votre temps.

Ça fait peur hein ?

Pas de panique.

La (très) bonne nouvelle, c’est qu’il existe de VRAIES techniques pour accrocher son lecteur. Qui vont le coller à vos articles autant qu’une guêpe à une assiette de melon en été.

J’en ai répertorié 4 dans ce billet, aussi infaillibles les unes que les autres (et encore plus si vous les combinez entre elles !). Et je vous les explique toutes maintenant.

 

1. L’EMPATHIE

L’empathie c’est tout simplement la reconnaissance et la compréhension des sentiments et des émotions de l’autre. Savoir se mettre à sa place, comprendre sa problématique, bref devenir son exact reflet émotionnel. On parle aussi de se synchroniser avec cette personne.

Notez que c’est une technique bien connue des pros de la vente lors d’une négociation. Cela peut même aller jusqu’à une certaine synchronisation physique (gestuelle, vocabulaire…) tout en restant naturel.le évidemment.

Mais ça marche aussi à l’écrit !

Certes, ça fonctionne encore mieux si vous déjà une idée un peu précise sur votre cible.

Mais dans le doute, ou bien si vous débutez, pourquoi ne pas simplement décrire déjà ce que vous-même éprouvez (par rapport au sujet traité) ? Il y a de fortes chances que votre lectrice ou votre lecteur ressente la même chose, puisqu’il/elle aura manifesté son intérêt en venant lire votre prose sur le sujet.

N’oubliez pas que votre blog est votre meilleure arme pour promouvoir votre activité, quelle qu’elle soit.

Et donc que votre communauté de lecteurs – acheteurs ou prescripteurs futurs – attend que VOUS lui ameniez des solutions. Que ces solutions soient des conseils, des tutos, des informations, qu’importe.

 

techniques pour accrocher son lecteur 4

C’est une réalité, scientifiquement vérifiée :

Plus vous représentez en détails la problématique de votre lecteur ou interlocuteur, en vous connectant à son état émotionnel, et plus il.elle aura la conviction que vous avez LA solution à son besoin.

Pour cela, il vous faut décrire précisément la situation qu’il.elle vit au quotidien. La mettre en scène avec un décor, un lieu, une ambiance, un état d’esprit, etc. Afin que la personne se projette complètement dans cette situation.

Parce que c’est réellement ce qu’elle vit à chaque fois qu’elle se trouve confronté.e aux problèmes que votre article va résoudre.

Et vous savez quoi ? C’est exactement ce que j’ai fait dans l’introduction de cet article.

Technique plutôt efficace non ? A vous de l’appliquer maintenant de votre côté.

Mais attendez ! Pour proposer une connexion émotionnelle à son lecteur, il y a encore mieux

 

2. Le STORYTELLING

Ce n’est pas nouveau, l’homme a toujours aimé raconter (et écouter !) des histoires. Il suffit par exemple de dire à quelqu’un “c’est l’histoire de…” (variante moderne du”il était une fois...” de notre enfance) ou bien “un jour…” pour obtenir toute son attention.

Le storytelling est une méthode de communication fondée sur une structure narrative du discours qui s’apparente à celle des contes. Dans un conte, il y toujours un héros (ou une héroïne) qui doit affronter des épreuves pour arriver au dénouement final. Et on se passionne pour ses aventures.

Bref, on est clairement dans le registre de l’émotion.

L’avantage ? On quitte le terrain du raisonnement logique (= problème, puis analyse, puis solution). La personne peut s’identifier à un personnage de l’histoire, et surtout s’approprier le message.

Et là où ça devient magique, c’est qu’à partir du moment où votre lecteur est captivé par votre histoire, il ou elle va lui-même construire le cheminement qui le mènera vers la partie logique de l’argumentaire, à savoir la solution pour résoudre sa problématique (solution que vous proposez bien entendu).

Il n’est pas question de réécrire tout Harry Potter à chacun de vos articles de blog évidemment. Ni d’émailler vos textes de plaisanteries douteuses. Mais de raconter des anecdotes, des histoires de la vie quotidienne…

Des histoires dans lesquelles votre lectorat va donc pouvoir se projeter.

 

 

Wow.

Et là vous vous dites : “Heu je fais ça comment ?”

Le plus simple, c’est de raconter sa propre histoire. Évoquer son parcours, parler de ses réussites et (surtout) de ses échecs.

Vos lecteurs vont pouvoir s’identifier à vous, car vous êtes une personne comme eux, avec ses talents et défauts. Et que si vous avez réussi à arriver à ce stade, alors pourquoi pas eux ? Ça va les motiver et les inspirer…

Et vous pouvez à ce moment-là passer à la technique n°3 ci-dessous.

Pour des idées d’application, direction notre fiche-conseil sur le storytelling.

 

3. Le COMPLIMENT

Vous donnez régulièrement des conseils dans vos articles à vos lecteurs et clients. Et vous savez qu’ils les appliquent avec de bons résultats. Alors quand parmi eux, certains (re)viennent vous dire à quel point vos produits ou services ont amélioré leur vie, il est indispensable de les remercier d’abord, puis de les complimenter chaudement.

Vous devez les citer, les mettre en avant, montrer leurs progrès en expliquant comment ils ont fait.

Non seulement vous les valorisez, mais vous en faites vos ambassadeurs officiels. Quoi de plus gratifiant comme rôle ? Cela peut se faire via un article dédié sur votre blog, ou via la section “Témoignages” de votre site.

C’est une excellente (voire, la meilleure !) publicité pour vous.

Vos lecteurs vont se dire que votre contenu et vos conseils sont réellement de qualité, puisque ces personnes qui réussissent dans leur business les appliquent. Et cela améliorera aussi votre taux de fidélisation !

 

Quelques exemples, issus de mon propre blog :

Merci bcp bcp pour cet article ! Je débute avec peine sur les réseaux sociaux et votre article explique très bien le b-a-ba d’Instragram. (Aurélia)

Un grand bravo pour cet article! Moi qui tente de m’initier aux réseaux sociaux pour la création de mon futur blogue beauté, ça fait du bien au moral! C’est le premier article que je lis ou je comprends tout (bon encore quelques mots barbares, heureusement il y a Internet pour m’en donner les définitions ! Bref merci pour la qualité et la clarté de votre article. (Imany)

Merci pour toutes ces informations. C’est exactement ce dont j’avais besoin ! (Blandine)

 

4. L’ÉCOUTE

Dernière de ces 4 techniques pour accrocher son lecteur, je la place en fin de liste uniquement parce que sa mise en œuvre suppose que vous ayez déjà un minimum d’audience. Mais pourquoi est-elle tout aussi, voire plus importante, que les trois autres ?

Très simple à comprendre.

N’oubliez JAMAIS la base de votre démarche de blogging – je parle ici du blogging de type “corporate“. Vous écrivez parce que vous avez quelque chose à vendre derrière, produit ou service. Ce produit peut être vous-même bien sûr : votre image, vos compétences, etc. Ou bien ceux de votre entreprise.

Les gens qui bloguent par pur plaisir de partager, disons, leurs connaissances sur la culture des orchidées ou des photos de leur dernier trek en Mongolie, oui il y en a plein. C’est très bien, et il en faut aussi. (j’adore les orchidées, d’ailleurs j’ai en une dans mon bureau).

Mais ces gens-là en règle générale n’ambitionnent pas de vivre de leur activité. Ils ont souvent déjà un “vrai” métier à côté, ou bien une autre source de revenu. Dans leur blog ils partagent leur passion ou leur hobby. Ils ont du temps pour ça…

 

Ce n’est pas votre cas à vous.

Dans votre cas, vous voulez que votre blog devienne un véritable outil, un outil au service de votre communication.

Les gens qui viennent vous lire ne le font pas pour vous faire plaisir. Ils pensent que vous pouvez les aider. Vous allez expliquer, donner des conseils, montrer des howto, informer sur les bénéfices de vos produits (*), etc.
(*)  Attention ! J’ai bien dit “bénéfices de vos produits” et pas “produits”. La différence ? Elle est claire : soit vous êtes un.e expert.e soit vous êtes un bourrin.

Bref, proposer des solutions aux problèmes de vos lecteurs. Et ces solutions, ça tombe bien, vous les vendez !

Cela n’empêche pas d’ailleurs que vous soyez passionné.e par votre activité. Et je vous le souhaite de tout mon cœur !

 

Confucius le disait déjà il y a 2.500 ans :

Choisissez un travail  que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.

 

Mais quel est donc le meilleur moyen d’être sûr.e d’amener les bonnes solutions à votre audience ?

C’est évident non ? En leur donnant l’occasion d’exprimer leurs problèmes ou besoins. En plus, ça va vous permettre :

  • de mieux cerner votre ou vos cible(s)
  • d’affiner vos personas (rappel de la définition d’un persona ici)
  • de générer un trafic plus qualifié sur votre site
  • voire de faire évoluer votre offre

Et on fait cela comment ? Plusieurs voies s’offrent à vous. En voici 4 (oui c’est le chiffre du jour !):

 

techniques pour accrocher son lecteur 5

 

  • L’e-mail de bienvenue

Ce moment (béni !) où une personne s’inscrit à votre newsletter est par définition le moment où elle est la plus réceptive à votre message. Elle vous a déjà donné un petit peu de sa confiance en vous octroyant le droit de lui écrire. C’est déjà énorme en fait ! C’est ce qu’on appelle un prospect chaud.

Il faut profiter de cet instant unique pour essayer de rentrer en contact avec elle. En lui posant une question qui va lui donner envie de vous dire pourquoi votre blog l’intéresse…

Par exemple : “Quel est votre plus gros problème avec (le sujet de votre blog) ?”

Vous allez constater que des personnes vont vous répondre, et vous lister des problèmes auxquels vous n’avez même peut-être pas encore pensé…

 

  • Les commentaires

Les commentaires sur vos articles sont des espaces de discussion privilégiés pour échanger avec votre audience.

Meilleurs encore que vos réseaux sociaux, où la discussion éventuelle peut très vite être “polluée” par d’autres internautes. Là vous êtes en prise directe avec votre lecteur. Profitez-en !

À la fin de votre article, vous pouvez poser une question ouverte pour inciter vos lecteurs à s’exprimer et à donner leur opinion. Ensuite il vous faudra être présent pour soutenir le débat éventuel. C’est là aussi un excellent moyen pour faire la connaissance de vos futurs ambassadeurs de marque.

 

  • Du coaching ou un diagnostic gratuit

Quand vous démarrez un blog, vous n’êtes pas a priori au courant des problèmes majeurs de votre audience. Vous les avez seulement imaginés pour le moment.

Et ce, même si vous avez pris le temps de faire une étude de marché. Comme par exemple, lire les questions qui reviennent le plus souvent sur les forums et groupes Facebook liés à votre thématique.

Mais il y aura forcément des problèmes plus profonds, issus de leur point de vue à eux. Que vous ne voyez pas (ou plus), parce que vous, vous avez la tête dans le guidon. Dents serrées, le regard fixé sur la ligne bleue des Vosges d’horizon (vos objectifs), vous pédalez tant que vous pouvez parfois en oublier l’essentiel : pourquoi vous êtes là.

Pour le (re)découvrir, pensez à offrir quelques séances de coaching ou bien un diagnostic gratuit à votre audience. Soyez prêt.e.s à répondre à leurs questions, mais préparez les vôtres en parallèle. Voilà qui peut faire vraiment progresser votre business !

 

  • Le sondage en ligne

S’il y a bien une technique extrêmement puissante, c’est celle du sondage.

Il y a 2 bons endroits où placer un sondage dans votre environnement digital : via la fonctionnalité offerte par Facebook sur les pages, et sur votre site/blog. Vos objectifs de collecte d’informations, tout comme la quantité de données recueillies, ne seront pas les mêmes par contre.

Sur votre page Facebook il vaut mieux mettre des questions fermées. L’internaute a peu de temps (déjà si Facebook lui montre votre post, vous avez de la chance !), alors surtout ne lui prenez pas la tête. Posez des questions simples, avec des choix binaires. Vous allez ainsi plutôt valider des options.

Sur votre site c’est différent : les personnes qui vont participer à votre sondage sont déjà dans une démarche de contact voire de demande. Si votre sondage est bien ficelé, vous pouvez apprendre d’elles plein de choses ! N’oubliez pas ensuite de dépouiller minutieusement les résultats…

 

En conclusion, et pour se résumer :

Quelle que soit votre thématique, il y a de plus en plus de blogs sur le sujet, et la concurrence est féroce. Les lecteurs sont de plus en plus exigeants, et disposent de moins en moins de temps. Vous ne pouvez pas vous permettre de (les) décevoir. Vous ne disposez que de quelques secondes pour séduire votre visiteur, capter son attention, et ensuite le fidéliser.

C’est pourquoi ces 4 techniques pour accrocher son lecteur peuvent vous sauver la vie.

On se les répète :

  • l’empathie
  • le storytelling
  • le compliment
  • l’écoute

MAIS elles ne pourront rien pour vous si le reste ne suit pas.

Et si, à ce stade de votre lecture, vous vous demandez encore “c’est quoi le reste qui doit suivre ?”… Reprenez tout depuis le début.

Vous pouvez aussi utilement lire ou relire ces autres articles :

5 secrets pour écrire un super article de blog
12 idées de billets de blog qui cartonnent

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous expérimenté d’autres techniques de votre côté ? N’hésitez pas à en discuter dans l’espace ci-dessous, je réponds à tous.

 

A très vite !

Valérie Bernard ex. Demyttenaere
Fondatrice de Gimme Social Web

 

Cet article m’a été librement inspiré (et avec l’aimable accord de son auteur Abdou Khadre) par celui-ci, sur le blog Trafic Explosif :
4 techniques de séduction redoutables pour capter l’attention de vos lecteurs sur votre blog

Vous avez trouvé cet article intéressant ?

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez régulièrement des conseils GRATUITS de ce genre pour améliorer votre visibilité sur le web

Vous aimerez lire aussi...

«
»

2 Comments:

  • Abdou Khadre DIAKHATE février 18, 2018

    Salut Valérie,

    Content que mon article te puisse t’inspirer et que tu l’adaptes suivant ta propre sauce.

    J’avoue que le mien est un peu provocateur. Tu nous a montré que le même message peut être traité suivant divers angles diffèrentes.

    Le web francophone devrait faire preuve de ce genre de collaboration.

    Merci beaucoup Valérie pour ce superbe article.

    Abdou Khadre.

    Reply

    • gimmesocialweb février 19, 2018

      Hello Abdou
      Merci beaucoup ; encore une fois le mérite te revient en grande partie puisque c’est ton article qui m’a grandement inspirée
      A bientôt 😉
      Valérie

      Reply

Leave a comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *