05 Juil, 2018

Comment créer un (bon) questionnaire en ligne gratuit ?

05 Juil, 2018

Avez-vous déjà cherché à créer un questionnaire en ligne gratuit ? Si oui, cet article peut vous aider à comprendre pourquoi le résultat n’a peut-être pas été à la hauteur de vos espérances… Et si non, eh bien vous êtes au bon endroit pour apprendre à réaliser le meilleur des questionnaires !

Bref. Que vous soyez entrepreneur, étudiant ou lycéen, responsable d’association, ou même salarié, vous pouvez avoir besoin un jour de lancer une enquête.

Par exemple, pour comprendre votre futur marché si vous démarrez votre activité. Mieux cerner votre clientèle, ou bien obtenir des retours sur l’utilisation de votre service. Illustrer votre thèse d’étudiant. Lancer une consultation dans votre quartier ou votre ville, etc.

Évidemment, vous n’avez pas les moyens de recourir aux services d’un (gros) institut de sondage. Mais il faut bien trouver des solutions pourtant.

Or dès qu’on cherche un peu, on réalise que les outils ne manquent pas. En fait, aujourd’hui il y en a même plein la Toile…

Ce sont des logiciels en ligne en mode Saas (*), qui permettent de créer en quelques clics une enquête et de la diffuser largement. Les données sont traitées par la plateforme en temps réel et restituées ensuite sous forme de graphiques et de diagrammes. Et les résultats sont exportables via un lien ou sous forme de données PDF ou Excel.

(*) Saas (Software As A Service) : modèle d’exploitation commerciale d’un logiciel quand celui-ci est installé sur un serveur distant et pas sur sa propre machine.

 

Pour vous dire, rien qu’avec une courte recherche sur notre ami Google, j’en ai trouvé une bonne quinzaine… Et encore j’ai dû en louper.

Du coup, lequel choisir ? Les outils sont nombreux certes, mais encore faut-il savoir comment bien les utiliser… Car attention, si l’outil est là pour la mise en forme, le contenu c’est vous.

Or créer un bon questionnaire c’est tout sauf de l’improvisation.

Je vous propose donc dans ce billet un tour d’horizon complet de la question, pour que vous puissiez vous aussi réaliser un questionnaire en ligne gratuit ET performant.

 

questionnaire en ligne gratuit cases à cocher

 

1. Les bases d’un questionnaire réussi

Avant tout, le questionnaire s’inscrit dans une démarche de recherche. On doit recueillir des informations qui vont permettre de comprendre et d’expliquer des faits, auprès d’un échantillon de personnes. Le tout pour aider à une prise de décision, en extrapolant les résultats à plus grande échelle.

Un questionnaire doit s’efforcer de répondre à l’un des 3 objectifs suivants :

  • réaliser une estimation : on collecte et on mesure des volumes de données
  • établir une description : on veut comprendre des motivations, écouter des opinions
  • vérifier une hypothèse : on veut savoir si les choix faits sont bons, et éventuellement les faire évoluer

Une enquête dont les objectifs ne sont pas suffisamment précis, ou qui veut répondre à trop de problématiques, risque fort de complètement passer à côté de la plaque. Mieux vaut alors dans ce cas en faire plusieurs, dont les objectifs et les résultats s’affineront au fur et à mesure.

Une fois que l’on a défini l’objectif du questionnaire, il faut ensuite le construire. Et là, la méthode de travail est incontournable. Ne cherchez donc surtout pas à réinventer la roue à votre manière, et suivez le guide :

 

Les 10 étapes à suivre pour créer un sondage

✅ Définir l’objet de l’enquête – et les moyens qu’on va y consacrer
✅ Préciser les objectifs et les hypothèses retenues ou à valider
✅ Déterminer la population ou l’univers d’enquête envisagés
✅ Terminer l’échantillon : quelle partie de la population retenue on va interroger
✅ Établir le projet de questionnaire dans ses grandes lignes : les principales questions
✅ Tester le questionnaire établi auprès de quelques personnes – corriger/adapter (on zappe souvent cette étape-ci !)
✅ Procéder à la rédaction définitive
✅ Lancer la consultation et surveiller le bon déroulement de l’enquête
✅ Dépouiller les réponses
✅ Analyser les résultats en rapport avec les objectifs du sondage

Avec les outils en ligne, la partie 9. est automatique, et c’est heureux car a priori le dépouillement c’est vraiment le plus chiant le moins drôle. Un conseil : restez bien concentré.e sur les objectifs que vous aviez au début, face à l’abondance de jolis graphiques de toutes les couleurs…

 

Les pièges à connaître

Sachez qu’il y a 3 types de questions qui sont délicates à gérer dans un questionnaire en ligne gratuit :

a) Les questions ouvertes (pas de choix proposé, le sondé répond ce qu’il veut). Par définition elles ne sont pas quantifiables, donc compliquées à analyser. Votre questionnaire ne doit pas en comporter plus d’une sur 10 au maximum.

b) Les questions compliquées. Évitez tout ce qui peut être mal compris, ou sujet à interprétation. S’il vous faut quantifier une donnée à dimension psychologique, proposez une échelle de Likert (définition), qui permet de préciser une attitude. Le sondé est invité à exprimer son degré d’accord avec la problématique posée. Exemple :

 

questionnaire en ligne gratuit échelle de likert

 

c) Les questions sensibles, liées aux opinions ou aux faits sociétaux. Elles peuvent générer des réponses “conventionnelles” ou “de confort” qui ne reflètent pas la réalité.

Pour contrer cela, vous pouvez décomposer la question en plusieurs autres qui abordent le sujet de manière détournée. Ou bien évoquer l’environnement des gens (ex : Comment évaluez-vous la consommation d’alcool dans votre entourage ?). En parlant des autres de manière indirecte, les personnes interrogées parlent d’elles-mêmes en fait.

 

La mise en place

L’utilisation d’un outil en ligne permet de créer facilement le questionnaire. Ensuite on peut le diffuser au plus grand nombre soit par email, soit via un lien web à poster sur les réseaux sociaux et forums, ou bien encore l’intégrer directement sur son site internet en utilisant un code Iframe.

Attention cependant à ne pas vous laisser enivrer par les possibilités parfois très pointues de ces outils, et du coup perdre de vue vos objectifs de départ.

Qu’est-ce qui va différer d’un outil à l’autre ? Voici les critères qui peuvent guider votre choix :

  • le prix en premier évidemment : beaucoup d’outils sont gratuits jusqu’à un certain point, d’autres uniquement payants
  • la langue peut aussi être un frein, les logiciels en français ou avec une version traduite ne sont pas les plus nombreux on s’en doute
  • l’interface de travail : plus ou moins agréable et intuitive
  • les fonctionnalités : la personnalisation, l’étendue des résultats, etc
  • les rendus visuels : certains sont basiques, d’autres superbes… Tenir compte de la responsivité aussi (beaucoup de gens vont répondre sur smarphone)

 

2. Quel type de questionnaire vous faut-il ?

Quel que soit votre objectif au final, et la méthode de sondage, votre futur questionnaire en ligne gratuit va répondre à une typologie précise.

On en distingue quatre : les études de marché, les enquêtes de satisfaction ou de qualité, les évaluations suite à une formation, et les évaluations en entreprise (pour les salariés).

 

Les études de marché

Dans le cadre d’un lancement de produit ou d’une nouvelle activité, elles vont permettre de :

  • connaître son futur environnement (concurrents, risques, contraintes, comportements/besoins des consommateurs…)
  • réaliser des prévisions de chiffre d’affaires
  • avancer en confiance et réagir au bon moment
  • mettre en place une stratégie efficace, etc.

 

Les enquêtes de satisfaction/de qualité

Elles sont indispensables pour mesurer le degré de contentement d’un client. N’oubliez pas qu’un client satisfait revient, achète souvent à nouveau, et en plus vous recommande ! Avec ce type de questionnaire, vous pourrez par exemple :

  • découvrir des axes d’amélioration, être force de proposition
  • suivre l’évolution de la perception de vos produits sur des périodes plus ou moins longues
  • écouter ce que vos clients ont à vous dire, essentiel pour faire aimer sa marque
  • mieux connaître votre image de marque, etc.

 

Les évaluations de formation

Les organismes et centres de formation doivent produire des rapports afin de démontrer la qualité de leur formation aux demandeurs. Les bons résultats serviront à convaincre les prospects et futurs clients.

Attention à bien déterminer au préalable les attentes de vos interlocuteurs. L’idée est de proposer aux participants une enquête pour évaluer la qualité de votre formation certes, mais aussi pour leur permettre d’évaluer eux-mêmes leurs acquis.

 

Les évaluations en interne

Les entreprises évaluent régulièrement leurs salariés, au moins une fois par an. Créer un questionnaire en ligne permet de gagner grandement en productivité. Le sondage est diffusé à l’ensemble des salariés et collecte les réponses en temps réel. Les données sont ensuite diffusées aux managers, qui peuvent ainsi préparer leurs entretiens.

Un questionnaire interne peut aussi servir à évaluer les managers ou pourquoi pas un projet global d’entreprise.

 

3. Avantages et inconvénients du questionnaire en ligne

 

questionnaire en ligne gratuit avantages et inconvénients

 

Les atouts :

Gérer son enquête soi-même, en ligne de surcroît, permet déjà de faire de sérieuses économies : pas de frais d’impression ou postaux, pas d’enquêteurs sur le terrain… Les outils sont pratiques et flexibles, les résultats sont rapides.

Si votre questionnaire est uniquement de nature quantitative, l’interprétation de vos résultats sera facile. Ça tombe bien, tout le monde n’est pas statisticien ou scientifique.

Autre avantage non négligeable : l’anonymat. Les sondés peuvent répondre en toute franchise, et dans le respect de leur vie privée. En outre, il n’y pas de pression, ils peuvent répondre à leur rythme.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de rendre toutes les réponses obligatoires. Sans quoi la personne ne peut pas valider sa participation. Ceci évite de se retrouver avec des questions non traitées, qui peuvent fausser les résultats.

Enfin, grâce au questionnaire en ligne gratuit, vous pouvez couvrir tous les aspects d’un sujet, et poser de nombreuses questions. Attention cependant à ne pas faire trop long, ça peut lasser je le répète…

 

Les points faibles (oui, il y en a…)

Avec un sondage publié en ligne, et sur lequel vous n’avez donc aucun contrôle, vous risquez d’être confronté au manque de franchise des répondants.

Par ailleurs, certaines réponses peuvent être faussées et/ou bâclées, soit par désintérêt du sondé, soit à cause d’une mauvaise interprétation de la question.

De plus, dans la mesure où l’enquête n’est pas conduite par un humain, la dimension émotionnelle est totalement absente. Or elle peut être importante pour certaines questions. D’où le recours à une échelle de satisfaction comme évoqué plus haut.

Attention également à la partialité de vos sondés. Vous ne savez pas si vos répondants n’ont pas des intérêts cachés ou des a priori par rapport à votre produit ou service… Insérez si possible des questions indirectes qui pourront les identifier afin de les retirer de l’enquête au besoin.

Enfin, un questionnaire en ligne est par définition difficile à personnaliser, ce qui peut rebuter certains. Pour pallier à ça, on peut privilégier l’envoi par mail direct.

 

4. Les outils pour créer un questionnaire en ligne gratuit

Maintenant que les bases de votre sondage sont posées, vous devez le mettre en forme.

Voici une liste d’outils gratuits ou en mode freemium (*) – ET en français (par ordre alphabétique) :

(*) freemium : modèle de stratégie commerciale consistant à proposer une offre d’appel gratuite “free”, en libre accès et limitée (soit dans ses fonctionnalités soit dans le temps), couplée à une offre payante “premium” à côté. La première étant censée convaincre l’utilisateur de passer à la seconde… #lastrategiesournoisedevente

 

 

Les 100% made in France

Adocta : permet de réaliser des études en ligne gratuites à condition de chercher vous-même les répondants. A côté ils proposent un accès payant à leur base de panélistes, pour réaliser vos études, soit sous forme de questionnaire en ligne, de réunions de consommateurs ou encore d’interviews téléphoniques.

Drag’nSurvey : le leader français, élu “outil de sondage en ligne le plus innovant” en 2017. L’offre gratuite reste limitée au niveau des volumes, mais l’éditeur en “Glisser/Déposer” est très pratique, et il y a de nombreuses fonctionnalités intéressantes, même en gratuit. On peut aussi créer des quizz.

Eval & Go : des fonctionnalités très basiques dans cet outil en version gratuite et les limites interviennent vite. A noter toutefois une offre “spéciale étudiants” qui donne accès à toutes les fonctionnalités pro et à un nombre croissant de réponses en échange de parrainages.

 

Les étrangers en VF

Echo : un outil canadien, très simple et très facile d’accès, orienté “particuliers”. Le plan gratuit fonctionne en illimité, mais vous ne pouvez avoir ni rapports (autres qu’une simple pondération des résultats) ni exports. L’abonnement mensuel est ensuite dégressif selon la longueur du plan choisi.

Google Forms : 100% gratuit, et toute la puissance du maître du monde au service de votre questionnaire. Questions et réponses illimitées, redirections, exports, etc. Et même utilisable en mode collaboratif. Malgré les templates et la personnalisation, ça reste austère mais ça fait bien le job. Et le tout reste accessible en ligne pour toujours.

SurveyMonkey : en version gratuite, l’offre est minable très limitée : 10 questions, 100 réponses. On passe ou bien on a des sous. Dès que c’est le cas, là les possibilités sont très intéressantes : tout en illimité, variables personnalisées, explications statistiques, tests A/B, URL dédiée, etc. On joue carrément dans la cour des grands.

 

Tous les autres outils que j’ai pu trouver sont en anglais, et souvent payants d’entrée de jeu, je ne vais donc même pas les citer. Mais avec la sélection ci-dessus, vous devriez tout de même trouver votre bonheur pour réaliser votre questionnaire en ligne gratuit.

 

5. Où diffuser votre questionnaire ?

Vous avez je le rappelle 3 méthodes pour publier un questionnaire en ligne gratuit ou pas. Dans tous les cas l’outil utilisé vous donne un lien (une URL sur laquelle se trouve votre sondage). Ensuite vous pouvez au choix :

  • publier ce lien sur vos réseaux sociaux
  • l’intégrer dans votre site web
  • ou l’envoyer par mail

Mais là j’ai envie de vous dire : “Si arrivé.e à ce stade, vous vous posez (encore) cette question-là, c’est que vous avez carrément loupé une ou plusieurs étapes”. En l’occurrence vous n’avez peut-être pas suffisamment bien défini votre cible ? C’est inquiétant… A la fois pour la portée et la pertinence de votre questionnaire.

Admettons.

Vous avez un projet, vous n’avez pas encore de site web, et pas de liste d’emailing. Vous voulez tâter votre idée, définir mieux vos personas (portraits-types de vos clients idéaux) et vous ne savez pas où placer votre étude de marché…

Alors déjà faites preuve de bon sens, notamment au niveau des réseaux sociaux.

Regardez ce qu’y fait votre (future) concurrence, qui like leurs contenus, qui commente. Remontez les profils (on voit tellement de choses sur Internet !). Explorez les groupes Facebook ou Linkedin, les forums aussi (ce sont – encore et toujours – des mines d’or !) Allez voir les profils des gens qui laissent des commentaires sur les articles de blog de vos concurrents, etc.

Bref, creusez-vous un peu les méninges pour identifier les BONNES personnes à interroger. Et quand c’est fait, proposez-leur de partager à leur tour votre sondage auprès de leurs amis.

 

questionnaire en ligne gratuit bonnes idées

 

6. Mes conseils pratiques pour une enquête performante

En résumé :

Un bon questionnaire en ligne gratuit est un questionnaire avec un objectif précis, des questions simples, et qui s’adresse à une population bien définie. Trop long, mal foutu, mal ciblé, les gens se désintéressent et abandonnent. Vous n’aurez pas assez de réponses et devrez tout recommencer à zéro.

 

➡️ Suivez bien les 10 étapes détaillées plus haut pour construire votre sondage dans les règles, ce sera un gage de réussite.

➡️ Votre questionnaire en ligne gratuit doit être le plus court possible. S’il vous faut beaucoup de données pour votre étude, fractionnez-la en plusieurs petites.

➡️ Structurez bien votre sondage, surtout pour les questions qui renvoient à d’autres sous-parties de l’enquête. Testez et re-testez avant de lancer. Rendez les réponses obligatoires.

➡️ Respectez l’intimité de vos répondants, et évitez les questions pièges (ouvertes, compliquées, sensibles). Sachez les gérer avec professionnalisme.

 

Mes petites astuces bonus :

➡️ Intégrez un texte de présentation qui présente clairement l’objectif de l’étude et sa durée (sans mentir). Les gens ne seront pas découragés en cours de route si vous avez joué la franchise dès le début.

➡️ Ajoutez une pointe d’humour pour diminuer le côté pénible de votre questionnaire. Attention à ne pas trop en faire quand même afin de conserver le sérieux de l’enquête…

 

Conclusion

Au final, vous voilà à présent parfaitement armé.e pour réussir votre questionnaire en ligne gratuit. Et je ne doute pas que le vôtre sera superbe !

MAIS je me dois toutefois de modérer quelque peu votre enthousiasme.

N’oubliez JAMAIS le principe de base d’Internet : si c’est gratuit, c’est vous le produit.

Traduction : ne croyez pas que toutes ces sociétés vous offrent la possibilité d’utiliser gratuitement des outils qu’elles ont mis parfois des années à développer uniquement pour vos beaux yeux. Ou seulement parce qu’elles espèrent que vous achèterez plus tard leur service… Que croyez-vous qu’elles font de toutes ces précieuses données que vous récoltez sous couvert de votre innocent sondage ???

 

Si le sujet vous intéresse, direction cet article du Nouvel Economiste. En matière de données personnelles, vous pouvez aussi relire utilement mon article sur le RGPD (plus de 600 partages)

Le gratuit c’est bien. Mais soyez conscient.e que ça a aussi ses limites… Passé un certain niveau, vous aurez besoin de résultats plus fiables ou plus larges. Il faudra donc mettre (un peu) la main au portefeuille pour avoir accès à des outils plus élaborés et aussi mieux sécurisés.

 

Vous avez trouvé cet article intéressant ?

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez régulièrement des conseils GRATUITS de ce genre pour maîtriser les outils du web

 

Valérie Bernard
Fondatrice de Gimme Social Web

Vous aimerez lire aussi...

«
»

Leave a comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *