Les 4 erreurs majeures de la landing page

landing page

(Landing page ou page d’accueil – erreurs que nous commettons TOUS)

Croyez-le ou non, la plupart des plus belles landing pages que vous avez pu déjà admirer se ramassent misérablement dès que l’on commence à causer « conversion » et à mesurer leur taux de rebond (pourcentage d’internautes qui ont quitté le site sans aller au-delà de la page d’accueil). Pourquoi ? Tout simplement parce que si vous vous focalisez trop sur le design et pas assez sur ce que veut le client, vous passez à côté du plus important. En fait vous tombez dans les pièges classiques des landing pages qui ne convertissent pas…

Dans ce billet je vais vous expliquer 4 des pires erreurs que l’on peut trouver à propos de la landing page, illustrées d’exemples réels. En évitant ne serait-ce qu’une seule de ces erreurs, vous pourrez constater une évolution spectaculaire de votre taux de conversion.

 

1/ Ne pas montrer le produit

Jetons un coup d’œil à la page d’accueil du site iMenuPro – une application US qui permet aux restaurateurs de présenter leurs menus en ligne :

 

Les 4 erreurs de la landing page 1

 

Drôlement chouette non ? Un design étudié, un contenu plutôt engageant, et une vraie personnalité. Sauf qu’il y manque une chose essentielle : on ne voit jamais leur produit. iMenuPro est un outil pour créer de beaux menus en ligne, et pourtant on ne voit pas une seule fois sur leur page d’accueil un exemple de résultat… Ça paraît incroyable, et pourtant c’est une erreur très courante !

Ne pas montrer ce que vous vendez est une faute majeure ; il faut bien comprendre que si l’être humain apprend par l’image, il achète aussi par l’image… Si je ne vois pas votre produit, ni ce que je peux faire avec, comment diable voulez-vous que j’en ai envie ? Vous achèteriez une voiture simplement sur la base d’un descriptif oral vous ? Non. Ben voilà…

 

La solution :

Montrez votre produit le plus vite et le plus clairement possible. Faites-en le héros de votre page. Et chaque fois que c’est possible, montrez votre produit en action. On appelle cela le contexte d’usage. Il s’agit d’expliciter clairement à vos prospects comment fonctionne votre produit, de manière à ce qu’eux-mêmes se projettent en train de l’utiliser.

Ils doivent voir le bénéfice de l’action. C’est ainsi que vous les convertirez en clients, comme expliqué dans la vidéo ci-dessous. Vous voulez vendre un petit escabeau d’appoint pour la cuisine ? Au lieu de montrer une photo du produit, montrez une situation où une personne atteint grâce à cet escabeau quelque chose qui est rangé tout en haut d’un placard…

 

 

 

2/ Ne pas expliquer ce que vous faites

Il est aussi très courant d’oublier l’un des tous premiers objectifs de votre landing page : éduquer vos prospects.

La vérité est cruelle mais hélas oui, il est temps de réaliser que la plupart des gens qui atterrissent sur votre site ne vous connaissent pas, et n’ont aucune idée de ce que vous proposez. Et c’est le boulot de votre page d’accueil de le leur expliquer. Sans quoi, vous obtenez une page de ce genre-là :

 

Les 4 erreurs majeures de la landing page 2

Marketing Genesis propose des séminaires de formation à destination de futurs marketeurs – enfin, c’est ce que nous devinons… Parce que ce n’est dit nulle part ! En faisant un effort, en lisant TOUS les textes, on peut le comprendre, mais ça ne saute pas aux yeux. Ces gens-là partent du principe que je les connais déjà et que je sais ce qu’ils vendent, mais si ce n’est pas le cas ? Vais-je vraiment passer plusieurs minutes à étudier cette page, ou bien m’en aller très vite très loin ?

Et comme ils ont de la suite dans les idées, ils répètent cette même erreur plusieurs fois :

  • On me dit de m’inscrire. Ah bon… A quoi ?
  • On me dit de cliquer à tel endroit pour avoir un ticket. Encore une fois, pour faire quoi ?
  • Et en plus, on part du principe que je sais quand et où va se tenir la formation. Heu, ben non en fait…

Vous êtes en train de vous dire : « Mais comment est-ce possible d’oublier de mentionner autant d’éléments essentiels ? » Sachez pourtant que ce genre de choses arrive très (trop) souvent. Quand on est à fond dans le développement de sa propre boîte, la tête dans le guidon comme on dit… On finit tout simplement par oublier ce que ça fait de ne pas la connaître (votre boîte).

 

La solution :

Parlez aux gens comme s’ils ne connaissaient rien de vous. Expliquez encore et encore ce que vous faites. Pourquoi vous êtes meilleur que vos concurrents. Et en quoi vos produits ou vos services peuvent rendre leur vie meilleure.

Regardez cette page d’accueil :

 

Les 4 erreurs de la landing page 3

 

Ils vendent un produit à haute valeur technologique, qu’il n’est pas facile de montrer. Pourtant leur accroche me dit exactement ce qu’ils font, en quelques mots : Créez des sites professionnels et responsive. Sans savoir coder.

Voilà le genre d’argument de vente qu’il faut savoir proposer.

Attention : expliquer ce que vous faites ne veut pas dire expliquer TOUT ce que vous faites. Et comme nous allons le voir ci-dessous, vous avez même plutôt intérêt à savoir rester sobre.

 

3/ Ne pas faire synthétique

S’il y a bien une caractéristique commune à TOUS les consommateurs, c’est qu’ils détestent avoir à lire trop de choses quand ils arrivent sur votre page d’accueil. Que vous vous appeliez Apple ou que vous soyez seulement une petite boutique en ligne. Certes, vous me citerez en contre exemple la page d’accueil d’Amazon, véritablement foisonnante… Mais vous n’êtes pas Amazon.

Prenons l’exemple de la page ci-dessous, une école d’architecture et de design :

 

Landing Page 4

 

Plutôt touffu n’est-ce pas ? L’école est peut-être très bonne (on n’en sait rien), mais ils commettent une grossière erreur de présentation. Ils se noient dans les détails explicatifs. Et je veux bien parier que la plupart des étudiants potentiels quitteront le site sans faire l’effort de tout lire…

Quand un internaute arrive sur votre landing page, il faut qu’il sache très vite si oui ou non vous correspondez à ce qu’il cherche. Vous devez lui proposer des textes courts et faciles à lire, des explications claires et rapides, et des paragraphes bien ordonnés.

Peut-être pensez-vous que votre business paraît très compliqué à expliquer. Mais en réalité, même les activités les plus complexes peuvent être résumées en une série de phrases simples et ciselées. C’est Boileau qui l’a dit : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement« . Vous devez absolument décrire les détails de votre business ? Alors focalisez-vous en haut sur la plus importante de vos propositions de valeur et n’en dites pas plus que nécessaire.

 

La solution :

Par pitié, soyez gentil envers tous les internautes impatients en dégraissant au maximum vos textes. En vous concentrant sur l’essentiel, et en donnant des exemples visuels si vous le pouvez.

Si vous avez toujours tendance à faire trop long, essayez de rédiger AVANT de voir le modèle de landing page que vous allez utiliser. De cette façon, vous n’aurez pas tendance à vouloir remplir des espaces simplement parce qu’ils sont là… En rajoutant des paragraphes inutiles. Vous ne me croyez pas ? Passez au chapitre suivant.

 

4/ Choisir (ou penser) à la place du client

De nombreux business ont de multiples buyers personas (typologie de client), ce qui complique singulièrement la tâche du marketeur.

Comment voulez-vous construire une landing page qui s’adresse à la fois à des groupes de personnes variés tout en parlant en même temps au client idéal ? Dites-vous bien qu’à vouloir plaire à tout le monde, vous ne plairez à personne…

Du coup, certains sites pensent que pour contrer cette difficulté, il est bon de faire d’abord arriver l’internaute sur une page de choix où il va lui-même choisir quel type de client il est. Petits futés va ! C’est exactement ce que propose cette boutique en ligne de parfums bon marché :

 

Landing Page 5

Autrement dit, avant même de voir le moindre produit ou service, on vous force à choisir ce que vous voulez acheter ! Si ça se trouve, vous-même n’en savez rien encore… Et on constate que quand on veut obliger les gens à choisir avant de voir, la plupart d’entre eux font un truc très simple : ils s’en vont pour ne plus jamais revenir.

Le choix forcé est particulièrement déstabilisant : vous donnez du boulot en plus à votre visiteur à peine arrivé chez vous, et le visiteur n’aime pas ça. Il ne doit pas avoir à penser.

 

La solution :

Quand bien même votre base de clients serait segmentée, vous pouvez vous adresser à tous de manière individuelle sans pour autant les obliger à faire des choix. Il faut juste se montrer un peu malin…

Créez des campagnes publicitaires séparées pour chaque segment de clientèle et mettez en place autant de landing pages sur mesure. Dans notre exemple ci-dessus, au lieu d’acheter du clic Adwords sur le mot « parfum », investissez sur l’expression « parfum pour homme » et envoyez le trafic généré vers une landing page spécifique.

Vous éliminez la notion de choix dans votre équation et vous envoyez davantage de trafic, et surtout mieux qualifié, vers votre site. En gros, vous demandez à Google de faire le boulot à votre place.

 

En conclusion

Bien sûr, après tout ce que je viens de vous dire, vous allez être tenté(e) de tester quelques petites modifications sur vos CTA (Call To Action) ou vos titres… Histoire de voir si ça marche mieux.

Sauf qu’en faisant (seulement) cela, vous risquez de passer à côté de l’essentiel. A savoir prendre du recul par rapport à votre landing page, et vous poser les vraies questions. Il n’y en a que deux finalement :

  • est-ce que vous expliquez correctement ce que vous faites ?
  • est-ce que vous montrez vraiment ce que vous offrez ?

Mais pas de panique. Si vous avez commis l’une des erreurs explicitées dans cet article, estimez-vous heureux ! Cela veut donc dire que vous disposez d’une bonne marge de progression… Qui plus est, la plupart de ces erreurs sont relativement faciles à réparer. Alors il est temps de s’y mettre !

 

Article librement adapté de celui-ci de Casey Ark (USA)
Traduction personnelle.

 

 

 

S’abonner à la news

Vous aimerez lire aussi...

Trackback URL: http://www.gimmesocialweb.fr/les-4-erreurs-majeures-de-la-landing-page/trackback/

3 Comments:

  • Bruno juin 11, 2015

    Ne vous inquiétez pas, je mets la traduction à disposition de tous ceux qui le souhaitent en échange d’un partage sur les réseaux sociaux 😉
    Donc pour les amateurs, la traduction de Duena se trouve ici.
    Peut-être que vous ferez appel à mes services le jour où vous franchirez le cap du thème premium, on ne sait jamais 😉

    Cordialement,

    Bruno

    Reply

  • Bruno juin 11, 2015

    Bonjour Valérie,

    Votre article est à la fois très intéressant et plein de bon sens.
    Je me rend compte qu’il va falloir que je fasse le tour de mes différents sites afin de les améliorer en conséquence, car bien que je sois en accord avec vos propos, je ne les ai pas forcément tous déjà mis en application, honte à moi!
    Pour vous remercier de votre travail, je vais non seulement partager votre article sur les réseaux sociaux, mais aussi m’atteler à la traduction en français de votre thème que vous pourrez télécharger gratuitement sur WP Traduction d’ici ce soir ou demain.

    Cordialement,

    Bruno

    Reply

    • gimmesocialweb juin 11, 2015

      Bonjour Bruno et merci pour votre retour

      J’avoue moi aussi qu’en travaillant cet article j’ai réalisé que j’étais bien mal chaussée aussi !!
      Quant à la traduction du thème c’est vraiment gentil. Faites-en profiter les autres utilisateurs surtout, car moi j’envisage (toujours pareil, dès que j’aurais deux minutes…) de changer pour un thème payant et plus moderne.

      Au plaisir en tout cas, et bonne fin de journée.

      Cordialement
      Valérie

      Reply

Leave a comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *